Le secrétaire général de l'ONU demande la fin des combats en Ukraine

Mardi, 01/03/2022 19:11
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé lundi 28 février la fin immédiate des opérations militaires en Ukraine.

Le Vietnam est extrêmement préoccupé par le conflit armé en Ukraine

Une session extraordinaire d'urgence de l'Assemblée générale des Nations unies sur l'Ukraine tenue le 28 février à New York. Photo: AFP

"Les combats en Ukraine doivent cesser. Ils font rage dans tout le pays, depuis l'air, la terre et la mer. Ils doivent cesser maintenant", a déclaré M. Guterres lors d'une session extraordinaire d'urgence de l'Assemblée générale des Nations unies sur l'Ukraine.

"Trop c'est trop. Les soldats doivent retourner dans leurs casernes. Les dirigeants doivent aller vers la paix. Les civils doivent être protégés. Le droit international humanitaire et le droit international sur les droits de l'homme doivent être respectés. La souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Ukraine, au sein de ses frontières reconnues au niveau international, doivent être respectées", a dit M. Guterres.

"Nous sommes confrontés à une tragédie pour l'Ukraine, mais aussi à une crise régionale majeure avec des implications potentiellement désastreuses pour nous tous", a-t-il averti. "Hier, les forces nucléaires russes ont été placées en état d'alerte. C'est une évolution effrayante. La simple idée d'un conflit nucléaire est tout simplement inconcevable. Rien ne peut justifier l'utilisation d'armes nucléaires", a-t-il souligné. La seule vraie solution est la paix, a poursuivi le chef de l'ONU. "Aujourd'hui, les armes parlent, mais la voie du dialogue doit toujours rester ouverte. Il n'est jamais trop tard pour s'engager dans des négociations de bonne foi et pour régler pacifiquement tous les problèmes".

M. Guterres a également exprimé l'espoir que les pourparlers directs qui ont lieu actuellement entre les délégations ukrainienne et russe permettront non seulement un arrêt immédiat des combats, mais offriront aussi une voie vers une solution diplomatique.

"Je salue et j'encourage tous les efforts pacifiques pour mettre fin à l'effusion de sang et à ce conflit. Je remercie les pays qui ont proposé d'accueillir et de faciliter les négociations. Les Nations unies sont prêtes à soutenir de tels efforts", a-t-il encore noté. "La guerre n'est pas la réponse. C'est la mort, des souffrances humaines, des destructions insensées et une immense distraction par rapport aux véritables défis auxquels l'humanité est confrontée", a-t-il conclu.

CPV/Xinhua/CVN

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation