Nations unies: Appellation à une utilisation durable des eaux souterraines pour les générations futures

Mardi, 22/03/2022 21:38
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé mardi 22 mars à une utilisation durable des eaux souterraines pour les générations futures.

Mesures envisagées pour fournir de l'eau propre au delta du Mékong

Promouvoir la participation de la communauté dans la gouvernance de l'eau du Mékong

Semaine nationale de l'eau potable et de l'hygiène environnementale 2019

Photo d'illustration: QDND

"Prenons l'engagement de renforcer la collaboration entre les secteurs et au-delà des frontières afin de pouvoir équilibrer durablement les besoins des personnes et de la nature et d'exploiter les eaux souterraines pour les générations actuelles et futures", a lancé le chef de l'ONU, Antonio Guterres, dans son message pour la Journée internationale de l'eau, qui est observée chaque année mardi 22 mars et met l'accent sur l'importance de l'eau douce.

Le Secrétaire général a souligné que les besoins de l'humanité en eau ne cessent de croître et que la sur-utilisation, la pollution et les changements climatiques exercent une pression de plus en plus grande sur les ressources en eau.

"Les sécheresses et les vagues de chaleur deviennent plus intenses et plus fréquentes. L'élévation du niveau de la mer entraîne l'intrusion d'eau salée dans les aquifères côtiers. Les nappes phréatiques s'épuisent", a-t-il ajouté.

M. Guterres considère que l'eau peut être une source de conflit ou un instrument de coopération. "L'eau peut être une source de conflit ou un instrument de coopération. Nous devons travailler ensemble pour assurer une meilleure gestion de toutes les ressources en eau, y compris des réserves mondiales d'eau souterraine".

"Même si nous ne pouvons pas voir les eaux souterraines, nous ne devons pas les oublier. Conservées dans les roches et le sol, elles sont notre plus grande source d'eau douce. Elles assurent l'alimentation en eau potable, maintiennent les systèmes d'assainissement, approvisionnent l'agriculture, l'industrie et les écosystèmes. Et pourtant, environ 20% des aquifères de la planète sont surexploités", a-t-il dit.

"Dans de nombreux endroits, on n'a aucune idée de l'existence de cette précieuse ressource. Nous devons faire mieux en termes d'exploration, de surveillance et d'analyse des ressources en eaux souterraines afin de les protéger et de mieux les gérer et de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable", a noté le chef de l'ONU.

CPV/Xinhua/CVN

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation