Photo d'illustration: NDEL

Cette rencontre est une preuve de la concrétisation de la Déclaration commune conclue par les Premiers ministres français et vietnamien lors de la visite officielle en République française début novembre 2021 du Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh. Il s’agit également d’une opportunité pour les deux parties de partager et de mettre à jour les informations sur le développement économique des deux pays, de procéder à des échanges sur les solutions visant à renforcer les relations multilatérales et bilatérales, et à déployer les projets d'APD et d’investissements pour l’intérêt des deux parties dans la période à venir.

Sous l'égide conjointe M. Pham Hoang Mai, Directeur du Département des Affaires Economiques Extérieures (Ministère du Plan et de l'Investissement) et Mme Magali Cesana, cheffe du service des Affaires bilatérales et de l’internationalisation des entreprises, (Direction générale du Trésor, Ministère de l'Economie et des Finances), le 7e Dialogue économique Vietnam-France a attiré la participation de nombreux représentants des ministères, des branches et localités vietnamiens et français. L’ambassadeur vietnamien en France Dinh Toàn Thang, et son homologue français au Vietnam, Nicolas Warnery y étaient présents.

Prenant la parole à réunion, M. Pham Hoang Mai a informé brièvement de la situation socio-économique du pays dans le temps passé et le plan quinquennal de développement socio-économique pour la période 2021-2025. Mme Magali Cesana a, quant à elle, mis à jour ses orientations stratégiques au Vietnam sur développement économique, d’investissement, ainsi que les domaines prioritaires dans les temps à venir. La France est classée au 3e en termes d'investissement, et le 4e partenaire commercial du Vietnam en Europe.

L'une des principales questions évoquées lors de la réunion était la mise en œuvre de l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Vietnam, entré en vigueur depuis plus d'un an. Les deux parties souhaitent que cet Accord soit fortement mis en œuvre au service de l’intérêt des entreprises des deux pays et avec des résultats plus substantiels.

Selon la Direction générale des douanes vietnamiennes, le chiffre d'affaires commercial entre le Vietnam et la France a connu une bonne croissance avec un taux de croissance moyen de 15,7% par an sur la période 2011-2019. En 2021, le chiffre d'affaires bilatéral d'import-export sera supérieur à 4,8 milliards de dollars, en légère baisse de 0,3% par rapport à la même période en 2020. Dans lequel, les exportations seront de 3,21 milliards de dollars, en baisse de 2,6% et les importations ont atteint plus de 1,59 milliard de dollars, en hausse. 4,8%. Certes, le chiffre d'affaires commercial en 2021 entre les deux pays a légèrement diminué (-0,3%), mais compte tenu du lourd impact causé par l'épidémie de Covid-19 sur l'économie mondiale en général de fin 2019 à aujourd'hui, un tel nombre montre également l'impact positif de l'EVFTA dans la promotion des relations commerciales entre le Vietnam et la France.

À l'issue de la 7e réunion de coopération économique Vietnam-France, les deux parties ont affirmé continuer à approfondir les relations de coopération économique entre les deux parties. Photo: HNM


La partie française espère lever les difficultés d'accès au marché vietnamien, résoudre notamment un certain nombre de problèmes comme les mesures de contrôle sanitaire et phytosanitaire au Vietnam, le processus d'approvisionnement et de délivrance des licences des produits pharmaceutiques français au Vietnam, la réglementation sur la propriété intellectuelle, etc. En outre, les acteurs français ont exprimé leur ferme soutien et leur confiance dans les opportunités de coopération entre les deux pays dans le contexte de la signature des accords EVFTA et EVIPA. Ils ont hautement apprécié les réalisations en matière de développement socio-économique du Vietnam, en particulier les percées et l'ouverture en termes d'institutions et de politiques, la croissance du chiffre d'affaires commercial bilatéral des deux pays qui est en constante augmentation, les relations de coopération et d'investissement entre les entreprises des deux pays se développent également de manière positive.

Des projets sur la table 
La réunion en ligne s'est déroulée de manière très ouverte et proactive, avec la participation et la discussion des deux parties. Les acteurs français ont posé de nombreuses questions sur les projets d'investissement prioritaires du Vietnam dans les temps à venir, résumé les réalisations du processus de coopération de ses entreprises d'investissement au Vietnam, proposé des mesures pour éliminer les difficultés des projets en cours au Vietnam. Les deux parties s'attendent à voir prochainement les résultats de la mise en service partielle de la ligne ferroviaire urbaine Nhôn - Gare de Hanoï d'ici fin 2022, la participation des investisseurs français aux futurs projets tels que l’Aéroport international de Long Thành, le marché de gros agricole international à Hanoï, le LNG to power à Ca Na, la Centrale Son My 1 et les projets d'énergies renouvelables des groupes Total et EDF.

En outre, les deux parties ont proposé un certain nombre de nouveaux contenus pour renforcer la coopération liée aux projets d'investissement dans les domaines de la transformation numérique et de l'agriculture. En particulier, dans l'investissement agricole, il faut viser la durabilité, la mise en application des techniques et technologies françaises avancées pour améliorer la productivité, verdir les zones de culture, tirer profit de la main-d'œuvre locale et des ressources de matières premières locales pour créer plus de la valeur ajoutée à l'avenir.

À l'issue de la 7e réunion de coopération économique Vietnam-France, les deux parties ont affirmé continuer à approfondir les relations de coopération économique entre les deux parties. Le Vietnam fera des efforts pour résoudre les problèmes existants des projets, et proposera en même temps des solutions pour chaque cas spécifique conformément à la réglementation en vigueur du gouvernement du Vietnam, créant un couloir légal ouvert pour attirer les investissements français dans les domaines d'intérêt mutuel, où l'accent est mis sur des domaines à fort contenu technique et technologique en adéquation avec les atouts des entreprises françaises prestigieuses sur le marché international.

CPV/VNA