«Tommy» est une série de livres comprenant de petites histoires muettes, rigolotes et poétiques avec un petit crocodile malin et ses amis, pour les lecteurs à partir de 4 ans. Photo: WBI

Deux échanges sous la formule hybride (en présentiel avec les lecteurs à l’Institut Goethe du Vietnam, 56-58 Nguyen Thai Hoc, Hanoi et en distanciel avec les auteurs) sont programmés à cette occasion. L’entrée est libre.

Le premier échange aura lieu samedi 7 mai, invitant les lecteurs à rencontrer le bédéiste Eddy Coubeaux pour parler de sa série Tommy.

Né à Mons (Belgique) en 1969, depuis 1995, Eddy Coubeaux publie des bandes dessinées dans des fanzines comme Courant d'air, Kollectiv, Le Phacochere ou PLG. Il publie aussi des albums depuis 2000 chez différents éditeurs comme les éditions Paquet, Carabas, La boîte à Bulles ou encore Les Enfants Rouges en France. Il a réalisé 5 albums pour l'éditeur vietnamien TRẺ, l'histoire d'un super héros à Saigon «Siêu nhân Đỏ», sortis en 2007.

Ce bédéiste belge a également publié la série «Tommy» chez l'éditeur Phương Nam Book. «Tommy» est une série de livres comprenant de petites histoires muettes, rigolotes et poétiques avec un petit crocodile malin et ses amis, pour les lecteurs à partir de 4 ans.

L’auteur Laurent Demoulin et son roman Robinson. Photo: WBI


Le 2e échange est prévu mardi 10 mai, avec l’auteur Laurent Demoulin sur son roman Robinson.

Laurent Demoulin (1966) est un romancier, poète et critique belge d’expression française. Expert de Simenon, responsable des Centres d’Etudes et Fonds Georges Simenon de l’Université de Liège, il est chargé de plusieurs cours de littérature à cet établissement. Son premier roman, intitulé Robinson, est lauréat du prix Victor-Rossel 2017. Il est publié en vietnamien par la Compagnie de Culture et de Communication Nha Nam.

La Délégation générale Wallonie-Bruxelles au Vietnam collabore depuis plus de 20 ans avec les éditeurs vietnamiens pour publier en vietnamien des ouvrages de littérature belge francophone, pour organiser des échanges littéraires, des ateliers de travail avec les professionnels vietnamiens ou encore des expositions des planches des bédéistes belges francophones et des couvertures de livres traduits en vietnamien.

CPV/WBI