Jean-Charles Nègre, ancien membre du Comité exécutif national du Parti communiste français. Photo : VNA

Le Secrétaire National du Parti communiste français (PCF), Fabien Roussel, le Président du Conseil National du PCF, Pierre Laurent, l’épouse et la fille du feu Jean-Charles Nègre avec des amis français et vietnamiens étaient présents à cet évènement, organisé solennellement au siège de l'Ambassade du Vietnam à Paris.

Prenant la parole à la cérémonie, l’ambassadeur Dinh Toàn Thang a affirmé que Jean-Charles Nègre était non seulement un "grand militant communiste français" mais également un "grand militant pour l’amitié entre le peuple vietnamien et le peuple français, animée par la solidarité entre les deux partis communistes français et vietnamien". Arrivé au Vietnam pour la première fois en septembre 1975, Jean-Charles Nègre reste effectivement, jusqu’à sa disparition, un camarade et ami fidèle du Parti communiste du Vietnam (PCV) et du peuple vietnamien, selon l’ambassadeur.

Porteur des liens d’amitié et de solidarité qui lient le Vietnam et la France, le PCV et le PCF, il n’a jamais cessé d’œuvrer au renforcement des relations entre les deux Partis et les deux pays. En tant que dirigeant et membre du Comité exécutif national du PCF, Jean-Charles Nègre a joué un rôle actif dans l’intensification des échanges et du dialogue entre les deux Partis. D’autres projets de coopération bilatérale ont également été ébauchés, portés et supportés par lui-même, à l’instar des archives historiques ou de la coopération entre le journal Nhân Dân (Le Peuple) et l’Humanité, a précisé l'ambassadeur vietnamien.

L’ambassadeur Dinh Toàn Thang a remis l'Ordre de l'Amitié à des proches de Jean-Charles Nègre. Photo: VOV


Soucieux du renforcement de la coopération économique bilatérale, Jean-Charles Nègre a d’ailleurs été à l'origine de nombreux projets de coopération et de partenariats entre les entreprises françaises et vietnamiennes dans les divers secteurs économiques ainsi que le tourisme, les sports, l’environnement ou la numérisation.

Dans l’exercice de ses fonctions territoriales, Jean-Charles Nègre a contribué à promouvoir le jumelage entre la ville de Montreuil, le département de Seine-Saint-Denis et la province de Hai Duong, toute comme celui entre la région d’Ile de France et la ville de Hanoï. De nombreux projets dans le domaine du traitement des déchets, de l’assainissement de l’eau et de l’environnement sont devenus même exemplaires de la coopération décentralisée entre le Vietnam et la France.

"Nous, Vietnamiens, nous gardons également toujours dans notre esprit la contribution particulière de Jean-Charles Nègre pour préserver sur le sol français les souvenirs du Président Hô Chi Minh, un des membres fondateurs du Parti Communiste français. Grâce à lui, l’Espace Hô Chi Minh a d’ores et déjà occupé le Musée de l’Histoire vivante à Montreuil et son buste a été érigé dans le Parc de Montreau. Se rendre à Montreuil représente donc un retour à la source pour nous tous, vietnamiennes et vietnamiens. Juste avant sa disparition, Jean-Charles Nègre a apporté un soutien actif de concert avec la Fédération de Bouches-du-Rhône, à la mise en place du projet de l’installation d’une plaque mémorielle du Président Hô Chi Minh à Marseille", a notamment remarqué le chef de la diplomatie vietnamienne en France.

Un défenseur infatigable du Vietnam et de la France


Le Secrétaire National du Parti communiste français, Fabien Roussel, prend la parole lors de la cérémonie. Photo: VNA


Pour sa part, le Secrétaire National du PCF, Fabien Roussel, a hautement apprécié la distinction honorifique que l’État vietnamien a remis à Jean-Charles Nègre. Il l’a considéré comme un "grand honneur" et tout à la fois une "belle initiative" à un "défenseur infatigable du Vietnam et de la France". "La relation entre nos deux partis est un arbre plus que centenaire. Et Jean-Charles Nègre a beaucoup œuvré pour cultiver cet arbre et lui donner sa force et sa vigueur", a insisté Fabien Roussel en confirmant de "poursuivre et développer l’action de Jean-Charles pour cultiver l’amitié franco-vietnamiens".

Au nom de sa famille, Mme Jeanne Nègre a exprimé ses émotions et son remerciement à l’État vietnamien qui a remis à son père l’Ordre d’Amitié. Cette distinction, d’après elle, "rappellera à des beaux souvenirs et à l’immense amour de son père pour le Vietnam".

L’Ordre de l’Amitié, est la distinction honorifique de la République socialiste du Vietnam réservée aux personnes, organisations et institutions étrangères pour leur contribution à la consolidation et au développement de l’amitié entre le Vietnam et les pays amis dans le monde.

CPV/VNA