Représentation de ca trù, chant des courtisanes classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Photo: kiemkedisan

Si en 2009 année où le ca tru a été inscrit  sur la liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente par l'UNESCO, Hanoï ne comptait que quelques quartiers d'artistes peu actifs, désormais on dénombre près de 20 groupes et clubs qui organisent régulièrement des activités. Par ailleurs plus de 50 personnes enseignent à des centaines d'élèves. Ces clubs conservent plus de 30 danses anciennes et en ont développées près de 20 nouvelles.

Concernant la préservation et la promotion du ca tru, Pham Thi Lan Phuong, cheffe du département de gestion du patrimoine (Service municipal de la culture et des sports) a déclaré qu'au fil des ans, Hanoi avait toujours fait de grands efforts pour relancer et développer cet art.

En plus des séminaires sur la préservation et la promotion des valeurs patrimoniales, le secteur culturel de Hanoi renforce également la recherche auprès des artisans âgés, soutient la promotion du patrimoine dans un certain nombre de vestiges et sites pittoresques associés aux itinéraires touristiques, organise des festivals, des concours pour que le ca tru devienne un "terrain de jeu", et en même temps une opportunité de trouver de jeunes talents./.

CPV