Un coin de Hanoï vu d'en haut. Photo: CPV

Le président du Comité populaire municipal de Hanoï, Chu Ngoc Anh, a reçu récemment le vice-président de la Chambre de commerce nordique au Vietnam (NordCham Vietnam), Quist Thomasen.

Lors de la séance de travail, M. Chu Ngoc Anh a affirmé que Hanoï accueillait toujours les entreprises des pays d’Europe du Nord pour étudier l'environnement d'investissement et élargir les opportunités commerciales.

Hanoï est un centre politico-administratif national, un important centre culturel, scientifique, éducatif et économique et de transactions internationales, est l'un des deux plus grands centres économiques du Vietnam. La ville a pour ambition d'être une ville «verte-intelligente-moderne» d'ici 2030, se développant de manière dynamique, efficace et compétitive.

Hanoï développe les technologies, les sciences et l'innovation; traite ses problèmes de circulation, urbains et médicaux; dispose d’infrastructures de télécommunications modernes, sûres, de grande capacité et à haut débit, ainsi que de services de communication mobile de 4e  génération (4G) et 5G (5G), prémices de l’émergence d’une ville intelligente.

La ville encourage les entreprises des pays nordiques à développer leurs activités dans les secteurs potentiels tels que promotion des investissements, commerce et tourisme, ville intelligente, e-gouvernement, technologies vertes, énergies e développement durable, transfert de technologies, coopération dans le domaine du travail, formation des ressources humaines et échanges culturels, a-t-il affirmé.

Concernant l'amitié et la coopération entre Hanoï et les capitales des pays nordiques, M. Chu Ngoc Anh a souligné que « la ville est toujours accueillante et prête à élargir ses relations de coopération, contribuant  à approfondir les bonnes relations traditionnelles entre le Vietnam et les pays d’Europe du Nord ».

Selon le vice-président de la NordCham Vietnam Quist Thomasen, les technologies intelligentes peuvent minimiser la demande d'énergie pour les transports publics, renforcer les connexions entre  secteurs public et privé, et rendre la gestion urbaine plus efficace. Dans le même temps, les entreprises nordiques sont prêtes à partager leurs expériences pour aider Hanoï à développer une ville verte, en créant une structure pour une utilisation plus efficace de l'énergie; un mécanisme d'achat et de vente direct d'électricité entre promoteurs d'énergies renouvelables et  entreprises.   

En ce qui concerne l'accord de libre-échange, M. Quist Thomasen a également suggéré que Hanoï devrait disposer de mécanismes spécifiques pour créer des relations commerciales afin de faciliter la coopération avec les entreprises nordiques.

Concernant les questions de travail, avec la nouvelle réglementation de la ville, M. Quist Thomasen a souhaité que NordCham   travaille  avec les autorités municipales pour résoudre les problèmes de permis de travail pour les entreprises./.

CPV