Photo d'illustration (Source: hanoimoi.com.vn)


La métropole méridionale seconcentre sur les traitements dentaires et cosmétiques de haute qualité, la médecine traditionnelle et des visites médicales, entre autres.

Les statistiques révèlent que l'année dernière, le Vietnam a accueilli 300.000 étrangers venus pour se faire examiner et 57.000 pour se faire hospitaliser, rapportant au pays plus de 2 milliards de dollars.

Ho Chi Minh-Ville attire ce groupe de visiteurs étrangers grâce à la médecine traditionnelle et moderne au traitement cosmétique, ainsi qu'à sa force en matière de traitements dentaire et de la fertilité.

Conscientes de la demande croissante en services médicaux des touristes étrangers, des agences de voyages telles que Saigontourist et Fiditour se sont coordonnées avec des hôpitaux locaux pour organiser des visites médicales.

Selon Nguyen Duc Minh, directeur de l'Hôpital des dents et maxillo-faciales Odonto Maxillo de ho Chi Minh-Ville, le nombre de patients vietnamiens étrangers et d'outre-mer à l'hôpital augmente d'environ 10% par an. L'hôpital offre des services peu coûteux mais de qualité, comme ceux d'autres pays.

En outre, l'hôpital Tu Du est réputé pour sa fécondation in vitro, chaque cas ne coûtant qu'environ 100 millions de dongs, contre 400 à 700 millions de dongs dans des hôpitaux d'autres pays de la région.

Certains grands hôpitaux de la ville ont également ouvert des départements internationaux, attirant une foule d'étrangers.

En 2018, le Guide de tourisme médical de Ho Chi Minh-Ville, contenant des informations de base sur les voyages et les soins de santé dans la ville, a été publié en vietnamien et en anglais.

En septembre 2019, le Département municipal de la santé a lancé une application mobile permettant aux habitants et aux touristes de rechercher des informations sur les établissements de santé de la ville.

Outre les activités de promotion, Ho Chi Minh-Ville a amélioré la qualité des services médicaux et de l'hébergement dans les centres de santé, ainsi que des compétences linguistiques de ses médecins, tout en coopérant avec des partenaires dans ce domaine.

CPV