Les guides et les employés des voyagistes participent aux ventes pour augmenter les revenus pendant la période épidémique de COVID-19. Photo: LDO


Le service municipal  du tourisme vient de soumettre un rapport au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur le soutien aux entreprises touristiques touchées par l'épidémie de COVID-19.  Environ 90 à 95% d’entre elles ont suspendu leurs activités, et seules quelques-unes fonctionnent encore pour gérer les dettes avec les partenaires et clients. Les employés doivent alterner les quarts de travail à domicile en ligne ou prendre un congé sans solde jusqu'à la fin de la pandémie.

Pour les établissements d'hébergement, depuis la réapparition de COVID-19 à Da Nang, une série de réservations d'hôtels en juillet-août ont été pour la plupart annulées. Idem pour les commandes de conférences, de mariages, de restaurants avec 30 invités ou plus.

Le taux d'occupation des hôtels est actuellement en baisse de 91,5% en glissement annuel. 61% des employés du secteur ont dû prendre congé sans solde ou arrêter de travailler.

L'accès des entreprises du secteur  aux politiques de soutien de l'État   se heurte encore à de nombreuses difficultés. Le service municipal du tourisme a proposé au gouvernement d’avoir des solutions concrètes leur permettant d'accéder à ces programmes de soutien, d’adopter des politiques leur permettant de retarder de 6 à 12 mois  le paiement de l'impôt sur le revenu des personnes physiques et de la TVA en 2020, de  réduire de 50% l’impôt sur les sociétés et la TVA en 2020, de réduire les frais d'électricité, d'eau, d'Internet ...

CPV