Production de composants électroniques à la compagnie des lampes Dien Quang. Photo: SGGP

A ce jour, Ho Chi Minh-Ville a délivré la licence commerciale à près de 30.000 nouvelles entreprises, en baisse de 7,5% en variation annuelle, mais avec un capital enregistré total de 667.000 milliards de dôngs (28 milliards de dollars), en hausse de 34,7%.

Les nouvelles entreprises créées au cours des neuf premiers mois de l’année sont principalement spécialisées dans le commerce et les services, suivis par l’industrie et la construction, la transformation et la fabrication, l’agriculture, la sylviculture et l’aquaculture.

En neuf mois, Ho Chi Minh-Ville a attiré 3,25 milliards de dollars d'investissement direct étranger (IDE), soit une baisse de 28% en glissement annuel. Dans le contexte de crise sanitaire, il s’agit d’un résultat positif.

Sur cette période de temps, Singapour est en tête des investisseurs étrangers avec 813 millions de dollars, représentant 25% du total, devant la République de Corée avec 515 millions (15,9%), les Îles Vierges britanniques, le Japon, les Îles Caïmans, les Pays-Bas, les États-Unis…

Le chiffre d’affaires à l’import-export de Ho Chi Minh-Ville au cours des neuf premiers mois de l’année a atteint 32,6 milliards de dollars, en hausse de 4,9% en glissement annuel, a annoncé Nguyen Phuong Dong, vice-directeur du Service municipal de l’Industrie et du Commerce.

Certains groupes de marchandises ont maintenu une croissance positive, notamment ordinateurs, produits électroniques et pièces détachées avec une hausse de 22% ; produits aquacoles avec 12,1% ; produits agricoles, riz, café, produits sylvicoles et industriels avec une hausse de 3 à 6%.

En vue de maintenir cette croissance, le Comité populaire de la ville a demandé aux zones franches et zones industrielles d’évaluer les infrastructures, de construire plus d’usines à multiples étages en vue de répondre à la demande des entreprises.

Concernant les activités d’import-export, les douanes de Ho Chi Minh-Ville ont appliqué deux projets, l’un concernant les formalités douanières dans la logistique, la lutte contre les embouteillages au port de Cat Lai, et celui sur le système d’administration des douanes de Ho Chi Minh-Ville.
 
En outre, la ville a également fait une enquête auprès de 300 entreprises en activité dans quatre secteurs industriels clés pour connaître leurs besoins en capitaux, les aidant à se connecter avec des banques commerciales pour bénéficier de soutiens./.

CPV