Le Premier ministre Pham Minh Chinh lors de la réunion. Photo: VGP

Le Premier ministre Pham Minh Chinh, chef du Comité national de direction de la prévention et du contrôle du Covid-19, a estimé que l'épidémie de Covid-19 est progressivement maîtrisée, lors d’une réunion de ce Comité tenue jeudi 23 septembre à Hanoi.

Cependant, à Hô Chi Minh-Ville, malgré quelques indicateurs positifs, l'épidémie reste encore compliquée, a-t-il indiqué, avant de souligner que les solutions mises en œuvre sont fondamentalement appropriées.

Il a demandé aux ministères, aux branches et aux localités de continuer à mettre en œuvre certaines orientations majeures et des mesures clés pour prévenir et contrôler le coronavirus dans les temps à venir.

Le chef du gouvernement a demandé de trouver des solutions adaptées, sécuritaires et flexibles pour contrôler l’épidémie de Covid-19.

Il a demandé de continuer à promouvoir des programmes de vaccination sûrs et efficaces; le transfert des technologies de  production de vaccins, de médicaments, de produits biologiques, d'équipements médicaux dans le pays; d'aider Hô Chi Minh-Ville et ses provinces voisines telles que Dong Nai, Binh Duong, Long An... à contrôler rapidement l'épidémie; de renforcer l'inspection et la supervision de la mise en œuvre des activités de prévention et de contrôle épidémiques à la base, notamment pour assurer la sécurité sanitaire et sociale des habitants.

Les ministères et les secteurs doivent travailler en étroite collaboration pour "s'adapter en toute sécurité, de manière flexible, à l'épidémie de Covid-19", assouplir progressivement la distanciation sociale, reprendre la production et les affaires commerciales; accorder un soutien opportun, efficace, ouvert et transparent aux personnes nécessiteuses…

Les ministères, les branches et les localités doivent intensifier la prévention et la lutte contre les événements négatifs et les intérêts collectifs dans ce combat; lutter et traiter strictement selon la loi les fausses informations, les actes de distorsion, provoquant la confusion parmi la population, la désunion, la suspicion affectant la volonté des forces en première ligne contre l'épidémie, a-t-il conclu./.

CPV/VNA