HCM-Ville propose une déclaration de santé relative à la variole du singe pour les arrivés

Jeudi, 28/07/2022 09:25
Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville vient de proposer au ministère de la Santé d’autoriser l’application de la déclaration sanitaire des passagers entrant dans la mégapole du Sud.

Le Vietnam doit se préparer à faire face à la variole du singe

Premiers décès de patients contaminés par la variole du singe hors d’Afrique

Variole du singe: le chef de l'OMS dira samedi s'il déclenche le plus haut niveau d'alerte

leftcenterrightdel
A l'aéroport international de Tan Son Nhat. Photo: MOH 

Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville vient de proposer au ministère de la Santé d’autoriser l’application de la déclaration sanitaire des passagers entrant dans la mégapole du Sud à des fins de surveillance épidémiologique de la variole du singe (orthopoxvirose simienne).

Une pétition a été signée le 27 juillet par le vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Duong Anh Duc, étant fondée sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé faites le 23 juillet lors de la 2e réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international concernant la flambée épidémique d’orthopoxvirose simienne touchant de nombreux pays.

Cela comprend des recommandations pour mettre en œuvre une réponse coordonnée afin de stopper la transmission et de protéger les groupes vulnérables ; de faire participer et de protéger les communautés touchées ; d’intensifier la surveillance et les mesures de santé publique ; de renforcer la gestion clinique et la prévention et le contrôle des infections dans les hôpitaux et les cliniques ; d’accélérer la recherche sur l’utilisation de vaccins, de thérapies et d’autres outils ; et des recommandations sur les voyages internationaux.

Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a qualifié d’une tâche urgente la surveillance proactive et la détection précoce des cas suspects de variole du singe aux postes-frontières afin de détecter, retracer, enquêter, gérer et traiter en temps opportun les cas et d’empêcher le virus de se progager dans la communauté.

Il a donc demandé au ministère de la Santé d’autoriser Hô Chi Minh-Ville d’autoriser la mise en place de la déclaration sanitaire aux points d’entrée (aéroports et ports maritimes) pour stopper le plus tôt possible les chaînes de transmission via le dépistage.

Le Vietnam n’a recensé jusqu’à présent aucun cas de variole du singe mais n’est pas épargné des risques d’infiltration de la maladie dont la flambée actuelle a incité l’OMS à déclencher le 23 juillet une "urgence de santé publique de portée internationale", son plus haut niveau d’alerte./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation