Hô Chi Minh-Ville développe le transport ferroviaire interrégional

Samedi, 24/09/2022 08:54
L’urbanisation s’accélère dans la mégapole du Sud, l’obligeant à moderniser son réseau de transport (routier, ferroviaire et fluvial). Un système de transport ferroviaire interrégional selon le concept TOD (transit-oriented development) est à l’étude.

Réunion de la Permanence du gouvernement sur la stratégie de développement du transport ferroviaire

leftcenterrightdel
 L’urbanisation s’accélère à Hô Chi Minh-Ville. Photo: Vneconomy

Hô Chi Minh-Ville est reliée aux localités environnantes et à l’ensemble du pays par 4 routes nationales, 6 chemins de fer et 6 autoroutes... De l’avis des experts, le transport routier étant surchargé, il est temps pour la ville de réfléchir à d'autres types de transport en promouvant la connexion interrégionale. 

Selon Khuong Van Muoi, ancien président de l'Association des architectes de Hô Chi Minh-Ville, le transport est l'élément vital d’un centre urbain et qu’il doit donc être aménagé en premier. Pour développer un réseau de transport interrégional, les responsables des villes et provinces de la région doivent travailler ensemble, estime-t-il.

“Hô Chi Minh-Ville est une plaque tournante du transport. Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin. Pour se développer, Hô Chi Minh-Ville doit se rapprocher des localités voisines”, déclare-t-il. 

En qualité de plaque tournante du transport du Sud du Vietnam, Hô Chi Minh-Ville doit développer un réseau de transport plus diversifié. La voie navigable est une forme de transport à faible coût, mais elle prend du temps et le volume de marchandises acheminées est modeste. Aussi les autorités municipales entendent-elles développer le métro et les chemins de fer interprovinciaux selon le concept TOD (Transit-oriented development). C’est un concept américain qui concerne l’aménagement de zones urbaines destinées à favoriser l’usage des transports en commun et le covoiturage.

Selon le docteur Vu Anh Tuân, directeur du Centre de recherche sur les transports de l’Université Viêt Duc, le chemin de fer urbain présente de nombreux avantages.

“Les chemins de fer urbains répondent aux exigences d'espace, d'utilisation efficace du terrain, d'économie énergétique, de ponctualité, de sécurité et peuvent transporter un grand volume de marchandises. Une zone urbaine doit être conçue autour de gares ferroviaires. Mais il est également important de mobiliser suffisamment de ressources financières pour le projet”, constate-t-il.

D’après le professeur agrégé Pham Xuân Mai, membre du Conseil consultatif pour la circulation de Hô Chi Minh-Ville, il est nécessaire de moderniser le transport pour toute la région, c’est-à-dire Hô Chi Minh-Ville et ses 7 provinces environnantes. Le plan a été approuvé par le Premier ministre il y a 10 ans. Dans le contexte actuel, le transport ferroviaire est un choix optimal, compte tenu des embouteillages chroniques sur les routes qui deviennent surchargées face à un volume de marchandises de 100 millions de tonnes à transporter par an.

“Dans un rayon d'environ 120 à 200 km, nous ne pensons pas à l'aviation. Le centre-ville n’est pas accessible avec la voie fluviale. Dans ce cas-là, les transports routier et ferroviaire sont idéaux. Nous allons développer en même temps deux réseaux de chemin de fer: des trains express pour les passagers et des trains destinés aux marchandises. Une fois réalisé, le projet devrait permettre de résoudre de nombreux problèmes du transport régional, de réduire les accidents et les coûts de transport, d’assurer la fluidité de la circulation et de favoriser le développement socio-économique de toute la région”, explique-t-il.

D’après le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Phan Van Mai, la planification du transport de la ville doit prendre en compte la connexion avec les provinces voisines et avec les pays de la région. Pour ce faire, il faut perfectionner les institutions et mettre en place des projets d’envergure.

“Hô Chi Minh-Ville a intérêt à développer un réseau de transport interprovincial nous permettant de nous connecter avec les localités avoisinantes. Nous le faisons pour nous-mêmes et non pour soutenir ces localités. Ainsi, nous devons travailler ensemble pour trouver une bonne solution”, dit-il.

Hô Chi Minh-Ville peaufine actuellement son plan d’aménagement du territoire pour 2040 avec une vision à l’horizon 2060. Des ajustements seront effectués au niveau du transport pour soutenir le développement de la ville, conformément aux plans nationaux qui viennent d'être approuvés par le Premier ministre. 

CPV/VOV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation