Hô Chi Minh-Ville s’engage à contribuer plus au commerce avec la Nouvelle-Zélande

Mercredi, 16/11/2022 20:30
Le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Phan Van Mai, s’est engagé à travailler avec les localités vietnamiennes et néo-zélandaises pour porter le commerce bilatéral à 2 milliards de dollars d’ici 2024.
leftcenterrightdel
Le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Phan Van Mai et la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. Photo: VNA

Recevant le 16 novembre la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, le responsable a exprimé sa conviction que sa visite apportera une contribution importante à la promotion du partenariat stratégique entre les deux pays.

Selon Phan Van Mai, le commerce bilatéral avoisine actuellement 1,3 milliard de dollars, dont environ 30% sont apportés par Hô Chi Minh-Ville, mais le potentiel de croissance reste considérable. Par conséquent, il a exhorté à revoir les travaux pour tirer le meilleur parti de leurs avantages.

Le responsable a proposé que les activités de promotion commerciale entre les entreprises des deux pays et entre Hô Chi Minh-Ville et les localités néo-zélandaises soient menées via l’ambassade de Nouvelle-Zélande au Vietnam.

Avec les localités et les entreprises néo-zélandaises, Hô Chi Minh-Ville renforcera sa coopération dans les domaines du tourisme, de l’éducation, du crédit pour le changement climatique, de la réduction des émissions dans l’agriculture, des variétés végétales à haut rendement et de qualité ; le partage d’expériences en matière de  transformation numérique dans les organes administratifs, l’accélération de la  transformation numérique dans les ménages commerciaux, les petites et moyennes entreprises, la croissance verte et les start-up innovantes, a-t-il déclaré.

La Première ministre Jacinda Ardern a pour sa part estimé qu’avec son rôle important, Hô Chi Minh-Ville contribuera à porter le commerce bilatéral à 2 milliards de dollars dans les années à venir.

Elle a déclaré que les entreprises néo-zélandaises souhaitaient se renseigner davantage sur les politiques commerciales et de développement socio-économique durable de la ville.

Les deux parties devraient tenir des dialogues sur le développement économique inclusif, la promotion du commerce et le développement de l’intelligence artificielle, apportant ainsi la plus grande valeur économique à leurs entreprises, a-t-elle indiqué./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation