Moscou : Des étudiants russes fêtent le Têt traditionnel du Rat du Vietnam

Photo: VTV


À Moscou, 25 étudiants russes suivant un cursus de vietnamien à l'École des hautes études en sciences économiques de Moscou ont salué le Têt traditionnel du Rat du Vietnam de manière enthousiaste et passionnée.

Bien qu’ils n'aient commencé à apprendre le vietnamien il y a seulement 4 mois, ces 25 étudiants ont pratiqué avec enthousiasme des danses folkloriques du Vietnam, mais aussi interprété en vietnamien des chants et des poèmes.

Il s’agissait de la première fois qu'ils pouvaient découvrir des coutumes du Têt à travers des activités comme porter l'«Ao dai» pour les femmes et les hommes, faire des «nems» et goûter le «banh chung»... des incontournables plats du Têt.

Actuellement, on compte plus d'une centaine d'étudiants russes suivant un cursus de langue vietnamienne dans les écoles supérieures de Russie. Un nombre assez modeste certes mais qui marque cependant un certain regain d'intérêt des jeunes Russes pour le Vietnam et sa culture. 

Les investissements vietnamiens à l'étranger commencent bien l’année 2020

En janvier, la majorité des fonds vietnamiens ont été versés aux Etats-Unis avec 3,54 millions de dollars (89% du total). Photo: Dautu


Le premier mois de l’année 2020, la licence d’investissement a été délivrée à 7 nouveaux projets vietnamiens à l’étranger représentant 3,8 millions de dollars de capitaux, et à un projet déjà opérationnel qui a relevé son investissement initial de 135.700 dollars.

C’est ce qui ressort d’un récent rapport du ministère du Plan et de l’Investissement.

C’est le commerce de gros et de détail, et la réparation d'autos et motos qui ont reçu le plus d’investissements avec 2,85 millions de dollars, représentant 71,8% du total. Suivent l’immobilier avec 1,5 million de dollars, l’industrie manufacturière avec 146.600 dollars, et les télécommunications avec 135.700 dollars.

Ce même mois, la majorité de ces fonds  ont été versés aux Etats-Unis avec 3,54 millions de dollars (89% du total). Les 3 autres destinations attractives pour les investisseurs vietnamiens sont le Japon, le Cambodge et la République de Corée.

Médias français: le Vietnam connaît toujours une croissance impressionnante en 2019

La croissance du Vietnam a été tirée par les exportations d’habillement. Photo: xnkkhanhvua


L'économie vietnamienne a réalisé une croissance «impressionnante» de plus de 7% en 2019, dépassant l'objectif du gouvernement, dans le contexte de la guerre commerciale américano-chinoise qui a «ébréché» l’économie mondiale, selon l’AFP.

Les tensions entre les administrations de Washington et de Pékin ont duré jusqu'à 18 mois. Les deux parties ont imposé des droits de douane punitifs sur des centaines de milliards de dollars de produits réciproques. Pendant ce temps, le Vietnam a connu un bond des exportations vers les États-Unis, ce qui a incité les entreprises à se retirer de la Chine car le Vietnam est considéré comme un lieu de fabrication plus sûr et moins cher.

Le PIB en 2019 a dépassé l'objectif du gouvernement de 6,8%, atteignant 7,02%, selon les données publiées récemment par le Département général des statistiques. Les réalisations sont «impressionnantes» dans le contexte mondial de ralentissement de la croissance et d'aggravation des tensions commerciales sino-américaines.

Le commerce extérieur a atteint un record de 517 milliards de dollars en 2019. Cependant, les exportations ont connu encore un déclin progressif, passant de 21% en 2017 à 8% en 2019, selon un rapport de la Banque mondiale.

Selon les experts, le ralentissement montre que le Vietnam ne peut pas non plus éviter les «chocs externes» sur sa trajectoire de développement, qui dépend de la production de matières premières.

«Il n'y a pas encore d'amélioration en science et technologie», a expliqué à l'AFP Tô Trung Thành, professeur agrégé d'économie à l'Université nationale d'économie de Hanoi. «Le Vietnam doit mieux s'adapter à l'ère numérique en augmentant la qualité de sa main-d'œuvre, afin de parvenir à une croissance durable», a-t-il ajouté.

En tant que l'une des économies d'Asie à la croissance la plus rapide au cours de la dernière décennie, la croissance du Vietnam a été principalement tirée par les exportations d’habillement et de chaussures à bas prix. Le Vietnam peut également être fort dans les produits de haute technologie tels que les téléphones Samsung et les processeurs informatiques Intel. En 2019, le Vietnam a également signé un important accord de libre-échange avec l'Union européenne – EVFTA, promettant de réduire les taxes sur presque tous les produits.

«Alors que le Vietnam entre dans une nouvelle décennie, l’accord tant attendu comme EVFTA a créé un bon environnement pour le commerce et l'investissement», a déclaré Michael McAdoo du Boston Consulting Group.

CPV