Exportations nationales de crevettes vers l'ASEAN: d'énormes opportunités encore sous-exploitées

Avec les avantages tarifaires des accords signés, l'ASEAN s'affirme comme un marché d'exportation de crevettes vietnamiennes très prometteur.

Une chaîne de transformation des crevettes pour l'exportation. Photo: Congthuong


Bien que l'ASEAN soit considéré comme un marché prometteur, les exportations nationales de crevettes vers les pays de cette région sont encore largement en dessous des potentialités. Selon l'association VASEP, les exportations depuis le début de l'année n'ont jusqu'à présent augmenté que de manière positive qu’en février, mars et avril, et ont diminué les mois restants. En octobre 2020, les exportations vietnamiennes de crevettes vers ce marché n'ont atteint que 37,5 millions d’USD, en baisse de 14,2% en un an.

Singapour et le Cambodge sont les deux plus grands importateurs de crevettes vietnamiennes de l'ASEAN, représentant respectivement 48% et 19% du total des exportations nationales de crevettes dans cette région. Ces 10 derniers mois, les exportations vers Singapour se sont établies à 18,2 millions d’USD (-24%), vers le Cambodge, à 7,2 millions (+2,15%).

Selon la VASEP, l'ASEAN est actuellement l'un des marchés d'exportation importants du secteur des produits aquatiques en raison de la zone de libre-échange de l'ASEAN (AFTA) et des accords connexes.

Actuellement, l'ASEAN est le huitième marché d'importation de crevettes, représentant 2,1% du total des exportations vietnamiennes de crevettes. La région a de nombreuses opportunités d'augmenter sa part de marché, l'approvisionnement en crevettes de nombreux pays du monde étant affecté par la crise sanitaire.

Outre ses avantages découlant des ALE et de la bonne maîtrise de l'épidémie, créant une stabilité dans l'élevage, la transformation et l'exportation, la crevette vietnamienne est également confrontée à la forte concurrence de l'Indonésie sur les marchés américain et européen, et de l'Inde sur le marché japonais ... Par conséquent, le développement du marché de l'ASEAN est la direction de nombreuses entreprises  pour développer les marchés d'exportation et éviter aussi de dépendre de quelques marchés.

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, l'ASEAN, en plus d’être un marché proche du Vietnam géographiquement, présente également des similitudes culturelles et des habitudes de consommation. Cette région a une population de 636 millions d'habitants, un PIB de  2.760 milliards d’USD. Les potentialités de croissance des exportations nationales de nombreux produits, dont les crevettes, demeurent énormes.

Aeon prévoit de construire un centre commercial de 190 millions de dollars à Thanh Hoa

L'entreprise japonaise Aeon et le Comité populaire de la province de Thanh Hoa viennent de signer un accord sur l’investissement du projet de centre commercial Aeon Mall de 190 millions de dollars.

Aeon prévoit de construire un centre commercial de 190 millions de dollars à Thanh Hoa. Photo: Aeon 


Cette information a été publiée sur le portail de la province.

Aeon prévoit d'ouvrir au Vietnam 20 centres commerciaux avec un investissement de plus de 2 milliards USD d'ici 2025. Actuellement, ce groupe japonais en compte 6, le dernier en date étant l'Aeon Mall Hai Phong, inauguré le 14 décembre.

En plus de coopérer avec Aeon, Thanh Hoa a également signé avec l'Organisation japonaise de promotion du commerce au Vietnam (JETRO) et le Département des investissements étrangers relevant du ministère de la Planification et de l'investissement, un accord de coopération pour appeler à l'investissement dans la province.

Selon le vice-président du Comité populaire provincial, Nguyen Van Thi, l’investissement du Japon joue un rôle important dans le développement socio-économique de Thanh Hoa. Ce pays est en effet en tête des pays et territoires investissant dans cette localité avec 46% du capital d'investissement total.

Les projets à capitaux japonais tels que la raffinerie de Nghi Son, la centrale thermique Nghi Son 2, le ciment Nghi Son,… ont contribué à développer les entreprises satellites locales, créer des emplois et garantir la sécurité sociale.

Les dirigeants de Thanh Hoa se sont engagés à créer des conditions optimales pour que les investisseurs japonais puissent sonder  les opportunités d'investissements dans la province.

La Russie, un marché ouvert aux produits vietnamiens

"En plus d'une meilleure qualité au fil des années, les produits vietnamiens s'améliorent aussi en termes de conception et d'emballage. Ils ont toutes les conditions nécessaires pour pénétrer plus profondément le marché russe".

Robert Kurilo, représentant en chef du Centre d'exportation russe au Vietnam. Photo: Congthuong


"En plus d'une meilleure qualité au fil des années, les produits vietnamiens s'améliorent  aussi en termes de conception et d'emballage. Ils ont toutes les conditions nécessaires pour pénétrer plus profondément le marché russe".

C’est ce qu’a souligné Robert Kurilo, représentant en chef du Centre d'exportation russe au Vietnam lors d’une interview au journal Cong Thuong (Industrie & Commerce).

Selon cet expert, de nombreux articles du Vietnam ont le potentiel pour pénétrer le marché russe, dont ceux que les touristes russes achètent souvent comme cadeaux tels qu’ail noir, café, thé vert. En outre, le Vietnam a un certain nombre d'autres produits à fort potentiel  tels que pailles en papier et produits biologiques qui répondent à la tendance croissante de consommation verte des Russes.

Actuellement, de nombreux produits vietnamiens sont appréciés des touristes russes, et même en Russie, de nombreux consommateurs aiment manger des nouilles instantanées vietnamiennes, boire du café vietnamien et déguster des fruits séchés... Cependant, il n'y a pas de canal officiel pour les écouler sur ce vaste marché. Par conséquent, il est nécessaire de créer des showroom  pour les présenter. Le Centre d'exportation russe au Vietnam en a ouvert un  à Ho Chi Minh-Ville d'il y a 3 ans et ses activités sont très efficaces. Les entreprises vietnamiennes devraient également promouvoir l'ouverture d'un canal de promotion similaire, a suggéré Robert Kurilo.

Entre la Russie et l'Union eurasiatique, il existe un ALE depuis 2016, selon lequel 90% des tarifs seront réduits au cours des 10 prochaines années. Ainsi, les opportunités de commerce bilatéral, en particulier les exportations de produits vietnamiens vers les marchés européens et russes, s'élargissent. Cependant, il y a de nombreux défis car les produits vietnamiens doivent rivaliser avec ceux de nombreux autres pays de valeurs et de marques exceptionnelles. 

Aussi le Vietnam doit-il construire des marques fortes sur le marché international. Actuellement, nous établissons de bonnes relations avec des associations d’entreprises, dont récemment la section d’entreprise Vietnam – Europe, afin de créer un pont permettant aux entreprises vietnamiennes de rechercher des partenaires commerciaux et de promouvoir l'écoulement de leurs produits sur le marché russe, a conclu Robert Kurilo./.

CPV