CEO de HSBC: Le Vietnam poursuivra sa dynamique de reprise en 2021

Le directeur général de HSBC Vietnam a insisté sur les bases de la dynamique de reprise en 2021.

Transport d'aciers de la société par actions du groupe Hoa Sen. Photo: Vnexpress

Dans ses récents commentaires sur 2020 et les attentes pour 2021, M. Tim Evans, directeur général de HSBC Vietnam, a déclaré que la dynamique de reprise de l'année prochaine serait due à la reprise de la consommation intérieure, à une croissance commerciale stable et à un flux d'IDE.

Les accords commerciaux conclus ou déjà entrés en vigueur tels que l'UKVFTA, l'EVFTA ou le RCEP continueront de promouvoir la croissance des exportations et de stimuler l'excédent commercial. Parallèlement, grâce à ses fondements macroéconomiques solides et sa capacité de maîtriser l'épidémie de Covid-19, le Vietnam demeurera une destination d'investissement brillante dans la région, en particulier dans la production de composants électroniques et de technologies.

En octobre, la Division de la recherche économique mondiale de HSBC a prédit une croissance de 2,6% de l'économie vietnamienne cette année, créant ainsi une dynamique de croissance pour atteindre 8,1% en 2021.

Bien que la  croissance de cette année soit la plus basse depuis de nombreuses années, la Division de la recherche économique de HSBC pense que le Vietnam sera le seul pays de l'ASEAN à connaître une croissance positive cette année. Le Fonds monétaire international (FMI) a également prévu que la croissance du Vietnam en 2020 serait de 2,4% et que le pays serait l'une des quatre économies mondiales affichant une croissance du PIB par habitant, à côté de Taïwan, de l'Égypte et de la Chine.

“Il est nécessaire d’accélérer la transition vers les énergies renouvelables. Le point positif est que le gouvernement reconnaît l’importance du problème et s’emploie à atténuer efficacement l’impact de la croissance sur l’environnement et à s’adapter aux effets du dérèglement climatique”, a déclaré M. Tim Evans en constatant la volonté des entreprises vietnamiennes de s'orienter vers le développement durable.

L’e-commerce favorise la forte croissance de la logistique au Vietnam

La logistique vietnamienne connaîtra une forte croissance en liaison avec celle du commerce électronique.

Photo: Congthuong


La logistique vietnamienne connaîtra une forte croissance en liaison avec celle du commerce électronique.

C'est ce que prévoit JLL sur l'avenir à venir de l'industrie de la logistique liée à l'entreposage au Vietnam, en particulier la logistique pour les chaînes d'approvisionnement sur le marché intérieur, qui croîtra de plus en plus avec le développement de l’e-commerce. Au cours des 24 derniers mois, environ 3 milliards USD d'IDE ont été investis dans ce secteur au Vietnam.

Malgré l'impact à court terme de l'épidémie de Covid-19, le dernier rapport de JLL sur la logistique en Asie-Pacifique a montré que la tendance principale des investisseurs est toujours sur le secteur de la logistique. Surtout la crise sanitaire a changé la méthode traditionnelle d'achat et de vente, avec le bond de l’e-commerce. Actuellement, celui-ci représente environ 20% du total des ventes au détail en Asie-Pacifique, contre 14% à l'échelle mondiale.

Le Vietnam est l'un des marchés où l’e-commerce connaît la croissance la plus forte en Asie du Sud-Est. Les revenus de ce segment sont estimés à 4,07 milliards d’USD en 2015, puis à 6,2 milliards d’USD en 2017. 

Cette année, le marché vietnamien devrait atteindre environ 13 milliards d’USD, soit le double de 2017. Cela entraîne une forte demande pour les entrepôts logistiques. On estime que l'espace logistique pour le commerce électronique sera 3 fois plus élevé qu'à l'heure actuelle. Actuellement, la superficie totale d'entrepôts au Vietnam est d'environ 4 millions de m², dont 880 000 m² au Nord et 3.033 000 m² au Sud.

En ce qui concerne l'immobilier logistique, Mme Trang Bui, directrice principale du marché de JLL Vietnam a déclaré que le Vietnam a de nombreuses opportunités de faire une percée dans un proche avenir lorsque le prix des infrastructures au Vietnam est inférieur à celui de nombreux pays de la région. Surtout dans le Nord, de nombreux approvisionnements de haute qualité se concentrent dans les provinces de Hai Duong, Hai Phong... Pendant ce temps, les investisseurs étrangers ont de plus en plus besoin de louer plus d'entrepôts. Comme les clients de JLL, la demande précédente était d'environ 10.000 m² d'entrepôt, maintenant la demande est passée à 50.000 m².

Apple déplace les lignes de production d'iPad et de MacBook au Vietnam

Une série de produits d’Apple est officiellement produite au Vietnam. Les mots “Made in Vietnam” sur les produits du géant américain de la technologie se répandront dans le monde entier, créant un effet positif sur la position du Vietnam en tant que lieu de production fiable.

De nombreux produits d'Apple ont été fabriqués et commercialisés au Vietnam. Photo: PLO


Augmentation des investissements au Vietnam


L'agence de presse Reuters a confirmé que Foxconn (Taiwan), le plus grand fabricant mondial de composants informatiques et électroniques, spécialisé dans la fabrication de produits pour le géant américain de la technologie Apple, déménage les lignes de production des tablettes iPad et ordinateurs portables MacBook de Chine au Vietnam, ce à la demande d'Apple. Ces deux produits seront officiellement produits au Vietnam en 2021. Les chaînes de production de la prochaine génération de tablettes et d'ordinateurs portables sont déjà en préparation à Bac Giang.

Récemment, DigiTimes (Taïwan) a également déclaré que deux principaux partenaires d'Apple - Luxshare et Goertek, produisaient les écouteurs AirPods Max d'Apple dans leur usine au Vietnam. Donc, ces écouteurs sont “Made in Vietnam”.

Cela montre que la principale société de technologie américaine accélère la délocalisation des chaînes d'approvisionnement  hors de Chine. En réponse à l'agence de presse japonaise Nikkei, M. Young Liu, président de Foxconn, a déclaré que la société continuerait à déplacer sa production hors de Chine en raison des tensions commerciales américano-chinoises.

"Le Vietnam, l'Indonésie, l'Inde, les Philippines, le Mexique... sont les endroits où la société déménagera des usines et en élargira de plus en plus l'échelle", a-t-il déclaré.

Ambitions d’Apple


Les économistes disent que le déplacement au Vietnam d'une partie de la production d'Apple réduira les effets néfastes si l'escalade  dans la guerre commercial américano-chinoise continue. Récemment, les États-Unis ont augmenté les taxes sur une série de produits chinois, y compris les produits électroniques fabriqués dans ce pays.

Cependant, les ambitions d’Apple de choisir le Vietnam comme lieu de production s'expliquent par d'autres raisons que les taxes. Ces derniers temps, la politique de l’ancien président américain a cherché à amener les entreprises américaines, y compris Apple, à quitter la Chine mais sans succès.

L'agence de presse Bloomberg, dans un récent commentaire, a souligné qu'il est difficile pour les produits d’Apple de porter les mots “Made in America”. Car  cette entreprise de technologie ne peut pas embaucher des centaines de milliers de travailleurs aux États-Unis avec des salaires élevés et trouver suffisamment de personnes pour faire un travail mécanique, répétitif. La délocalisation des usines de la Chine au Vietnam s'affirme comme un choix judicieux. 

En d'autres termes, des entreprises comme Apple doivent se rapprocher de la main-d'œuvre répondant à leurs besoins. La preuve en est que Samsung a assez bien exploité les meilleures usines de téléphonie au Vietnam et   exporte dans le monde entier./.

CPV