Pour renforcer la prévention de l'épidémie de COVID-19, plusieurs points de contrôle ont été mis en place dans la capitale Vientiane. Photo: VNA


Depuis le 20 avril, près de 2 000 Vietnamiens au Laos ont demandé une aide au rapatriement. L’ambassade et les consulats généraux du Vietnam leur ont accordé un soutien optimal pour qu’ils puissent revenir rapidement au pays.

En même temps, dans le contexte de flambée du nombre de cas de COVID-19, le gouvernement lao a annoncé le renforcement des mesures de prévention et de lutte contre la propagation de l’épidémie. La préparation des ressources ad hoc a également été pratiquement achevée.

Avec près de 500 nouveaux cas détectés depuis le 20 avril, le gouvernement lao a demandé au secteur de la santé d’établir une liste de fournitures médicales et médicaments nécessaires et d'évaluer le budget nécessaire ; de préparer des lieux de  quarantaine et de traitement médical ; de renforcer le traçage des cas contacts.

Le gouvernement exige également la fluidité de la circulation des marchandises importées et du trafic interprovincial pour assurer l'approvisionnement en produits de première nécessité.

À l'heure actuelle, toutes les 18 provinces et villes du Laos sont verrouillées pour empêcher la propagation du COVID-19.

Le ministère lao de la Santé a déclaré mardi que la préparation des ressources pour répondre à l'épidémie de COVID-19 était pratiquement terminée, que les hôpitaux de campagne à Vientiane étaient prêts à accueillir des patients.

CPV/VNA