Le Vietnam demande à la Chine de respecter sa souveraineté sur l'archipel de Hoang Sa (Paracels)

Vendredi, 24/06/2022 13:00
La conduite par la Chine d'exercices militaires dans la zone de l’archipel de Hoang Sa (Paracels) porte gravement atteinte à la souveraineté du Vietnam sur l’archipel.

Un avion australien intercepté par la Chine en Mer Orientale: le point de vue du Vietnam

Réaction du Vietnam face à l'interdiction chinoise de pêche en Mer Orientale

Opinion du Vietnam sur l'accord de sécurité entre la Chine et les Îles Salomon

leftcenterrightdel
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang. Photo: Baophapluat 

La conduite par la Chine d'exercices militaires dans la zone de l’archipel de Hoang Sa (Paracels) porte gravement atteinte à la souveraineté du Vietnam sur l’archipel, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang.

Lors de la conférence de presse régulière du ministère des Affaires étrangères, tenue le 23 juin à Hanoï, en réponse à la question d'un journaliste concernant la réaction du Vietnam devant l'annonce du Département provincial des douanes de Hainan (Chine) sur des exercices militaires, le 19 juin dans la zone située à moins de 12 milles marins de la mer territoriale de l'île de Phu Lam de l’archipel de Hoang Sa (Paracels) du Vietnam, Le Thi Thu Hang, a souligné :

Cet acte va à l'encontre de l'esprit de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), compliquant la situation, n’étant pas propice au processus de négociation en cours entre la Chine et l'ASEAN sur le Code de conduite en Mer Orientale (COC) et au maintien d'un environnement de paix, de stabilité et de coopération en Mer Orientale. Le Vietnam s'oppose résolument et demande à la Chine de respecter la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoang Sa (Paracels) et de ne pas répéter de telles violations.

Le Thi Thu Hang a également exprimé le point de vue du Vietnam devant les informations données par les médias japonais, selon lesquelles, la Chine a l'intention de transformer la Mer Orientale en eaux intérieures et le gouvernement japonais avait protesté auprès de la Commission des limites du plateau continental des Nations Unies. Le Japon veut se tenir aux côtés des pays d'Asie du Sud-Est, de l'Europe et des États-Unis sur la question de la Mer Orientale.

La position du Vietnam a été clairement et pleinement exprimée dans la Note n° 22/HC-2020 datée du 30 mars 2020 circulant aux Nations Unies. En conséquence, le Vietnam affirme sa souveraineté sur les deux archipels de Hoang Sa et de Truong Sa (Spratleys), conformément au droit international ainsi que la souveraineté, les droits souverains et la juridiction du Vietnam sur les zones maritimes identifiées conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982.

Le Vietnam estime que tous les pays partagent une aspiration et un objectif communs de maintien et de promotion de la paix, de la stabilité, de la coopération et du développement en Mer Orientale, et de règlement des différends sur la base du droit international, de la CNUNDM de 1982. Le Vietnam a toujours contribué activement et de manière responsable à ce processus, a affirmé la porte-parole Le Thi Thu Hang./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation