Sommet ASEAN-Australie s'est tenu en ligne. Photo : VNA

L'ambassadeur d'Australie auprès de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Will Nankervis, a souligné que le 37e Sommet de l'ASEAN et les conférences connexes présidés par le Vietnam la semaine dernière étaient "une réalisation spéciale" dans le contexte de la propagation de la pandémie de COVID-19.

Lors d’une interview accordée à la presse vietnamienne, Will Nankervis a déclaré que le Sommet ASEAN-Australie et le Sommet de l’Asie de l’Est étaient "l'aboutissement d'une année de coopération substantielle entre l'ASEAN et l'Australie".

Le diplomate a fait savoir que le Premier ministre australien Scott Morrison avait chaleureusement salué l'accord unanime de l'ASEAN pour faire du sommet ASEAN-Australie une conférence annuelle, marquant un "nouveau chapitre" dans le partenariat stratégique entre deux parties.

Le Premier ministre Morrison a annoncé une série d'investissements historiques totalisant environ un milliard de dollars australien entre 2020 et 2021 pour soutenir l'accès aux vaccins, la sécurité de santé et le rétablissement en Asie du Sud-Est. Lors du Sommet de l’Asie de l’Est, il a souligné l'engagement de l'Australie à travailler avec les partenaires de la région pour se remettre, tout en soutenant une région souveraine, stable, ouverte et dynamique, basé sur les Perspectives de l'ASEAN sur l'Indo-Pacifique (AOIP).

Will Nankervis a affirmé que l'Australie se réjouissait de voir que le Vietnam mettait l'accent sur l'importance de la coopération maritime, de la connectivité, des objectifs de développement durable et des questions de développement économique.

L'Australie a salué la Déclaration du Président du Vietnam lors du Sommet de l’ASEAN tenu en juin dernier, soulignant l'importance du droit international, en particulier de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982.

Will Nankervis a souligné que le Vietnam avait activement attiré tous les pays partenaires du dialogue pour s'assurer que l'ASEAN restait le centre des forces de la région.

Évaluant la signature du Partenariat régional économique global (RCEP), le diplomate a précisé qu'il s'agissait d'un accord important en raison de sa grande échelle, de son poids économique collectif et de son importance pour placer l'ASEAN au cœur des accords économiques régionaux.

Les pays du RCEP représentent désormais près d'un tiers de la population et du PIB mondial, 58% du commerce et 67% des exportations australiennes.

Will Nankervis a affirmé que le RCEP envoyait un message clair que les pays de la région étaient déterminés à ouvrir le commerce et l'investissement. Le RCEP démontre également l'engagement commun des pays du RCEP en faveur de la coopération et du renforcement des liens commerciaux et d'investissement, et démontre l'engagement régional en faveur d'un cadre de commerce et d'investissement basé sur les règles.

Enfin, il a déclaré que le RCEP renforcerait la confiance dans la région dans le contexte de la priorité accordée à la relance économique. En outre, le RCEP créera de grandes opportunités pour les entreprises en libéralisant le commerce des biens, des services et des investissements, ainsi qu'en établissant des règles qui offrent une plus grande certitude et améliorent l'environnement des affaires dans toute la région./.

CPV/VNA