Des soldats de la MINUSCA. Photo: AFP

Lors de cette réunion sur la situation de la RCA, Mankeur Ndiaye, représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la République centrafricaine et chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a parlé de la feuille de route conjointe pour la paix en République centrafricaine, adoptée le 16 septembre 2021 par la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), appelant les parties prenantes à un cessez-le-feu afin de promouvoir le processus de paix.

Sur cette base, le cessez-le-feu unilatéral a été annoncé vendredi 15 octobre par le président centrafricain Faustin-Archange Touadera, qui a exprimé son souhait de promouvoir la mise en œuvre de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine, signé en 2019.

S'exprimant lors de la réunion, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a partagé ses préoccupations concernant les difficultés en matière d'insécurité, de pauvreté, de perte de résidence et de violences sexuelles auxquelles est confronté le peuple centrafricain.

Afin d'assurer une paix durable, le diplomate vietnamien a appelé les parties à promouvoir l'instauration de la confiance et à renforcer le dialogue, tout en soulignant l'importance de la coopération régionale pour s'attaquer aux causes profondes des conflits.

L'ambassadeur a appelé à un soutien international accru au peuple centrafricain dans l'intérêt de la stabilité et du développement./.

CPV/VNA