Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (AE) Pham Binh Minh. Photo: VNA

La 46e session ordinaire du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies s'est clôturée mercredi le 24 mars à Genève.

Lors de cette session, les participants ont discuté et adopté les résultats de l'Examen périodique universel (EPU) de 14 pays et environ 30 résolutions, dont l'accès rapide et équitable de tous les pays aux vaccins contre la COVID-19.

La délégation vietnamienne conduite par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (AE) Pham Binh Minh y a participé. Le 22 février, prenant la parole lors d'un débat virtuel de haut niveau dans le cadre de la 46e session ordinaire du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, Pham Binh Minh a mis l'accent sur les politiques, efforts et réalisations du Vietnam dans la protection et la promotion des droits de l'homme, le maintien de la croissance économique, la garantie du bien-être social, ainsi que les contributions vietnamiennes aux efforts communs du monde dans la réponse au COVID-19.

Comme proposé par le Vietnam, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté par consensus une résolution proclamant le 27 décembre Journée internationale de la préparation aux épidémies.

Notamment, Pham Binh Minh a annoncé que le Vietnam avait été retenu en tant que candidat de l'ASEAN (Association des Nations d’Asie du Sud-Est) pour présenter sa candidature au Conseil des droits de l'homme pour la période 2023-2025.

Prenant la parole lors de plusieurs débats, l'ambassadrice Le Thi Tuyet Mai, cheffe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et d'autres organisations internationales à Genève, a souligné la mise en œuvre cohérente du pays et les réalisations notables en matière de garantie des droits des enfants, du droit des personnes handicapées à participer au sport, etc.

Lors de débats généraux, le Vietnam a appelé les pays et le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à renforcer la coopération et le dialogue pour promouvoir de manière substantielle les droits de l'homme dans la réalité au lieu de se baser sur des informations imprécises et non vérifiées pour critiquer certains États, selon Le Thi Tuyet Mai.

En outre, les délégations du Vietnam, des Philippines et du Bangladesh ont co-écrit une déclaration conjointe sur le changement climatique et les droits de l'homme, pour lancer un appel d'aide financière et technique accrue pour les pays en développement.

En outre, la délégation vietnamienne a également participé activement à l'élaboration du contenu des documents, coparrainé un certain nombre de résolutions adoptées par le Conseil des droits de l'homme à cette session. Au nom de l'ASEAN, la délégation vietnamienne a prononcé un discours lors de plusieurs discussions clés de la session sur les impacts du COVID-19 pour la jouissance des droits de l'homme, le rôle de la réduction de la pauvreté dans la promotion et la protection des droits de l'homme, du droit des personnes handicapées à participer au sport, etc./.

CPV/VNA