France : 20 millions de primo-vaccinés

Des personnes attendent pour être vaccinées le 15 mai 2021 au centre de vaccination de la Porte de Versailles à Paris. Photo: AFP

La France a franchi samedi le cap des 20 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19, à quelques jours d'un allègement des contraintes sanitaires avec réouverture des commerces, terrasses et lieux culturels.

"Cela conforte les perspectives de sortie de crise qui sont également confortées par l'évolution des données de l'épidémie qui régresse partout" en France, a déclaré le chef du gouvernement Jean Castex.

Le gouvernement français s'est fixé comme objectif 30 millions de primo-vaccinés à la mi-juin et vient d'élargir la vaccination aux plus de 18 ans, sans conditions, pour des doses disponibles du jour au lendemain.

Tourisme au Portugal, manifestation à Lisbonne
Après le Royaume-Uni, le Portugal autorisera à partir de lundi 17 mai les touristes en provenance de la plupart des pays européens, a annoncé samedi 15 mai le ministère de l'Intérieur portugais.

Parallèlement des centaines de personnes, majoritairement sans masque, se sont rassemblées samedi 15 mai à Lisbonne pour protester contre les règles sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus et défendre "les libertés individuelles".

Inde: confinement au Bengale

Des personnes font la queue pour acheter un billet d'autocar le 15 mai 2021 à Siliguri, en Inde, après que l'État du Bengale occidental a décrété un confinement de deux semaines pour freiner les contaminations. Photo: AFP

 
L'État indien du Bengale occidental, particulièrement frappé par la pandémie de COVID-19 après des rassemblements électoraux de masse en avril, a imposé samedi un confinement de deux semaines afin de tenter de freiner les contaminations. Cet État, dont les hôpitaux sont submergés, a enregistré 21.000 nouveaux cas de contamination sur les 326.000 rapportés en Inde samedi 15 mai.

JO de Tokyo? une "mission suicide"
La tenue des Jeux olympiques de Tokyo cet été serait une "mission suicide" alors que la pandémie de coronavirus continue de faire rage dans le monde, a estimé le patron du géant japonais du commerce en ligne Rakuten.

"Il est dangereux d'accueillir le grand événement international du monde entier", a déclaré le PDG Hiroshi Mikitani dans une interview accordée à CNN. "Le risque est donc trop grand et... Je suis contre la tenue des Jeux olympiques de Tokyo cette année", a-t-il ajouté, décrivant les Jeux comme "une mission suicide".

Pas d'Everest depuis la Chine
La Chine a annulé toute ascension de l'Everest depuis son territoire afin d'éviter tout risque de contamination au COVID-19 par des alpinistes en provenance du Népal, selon un média d'État. Le Népal, voisin de l'Inde, est durement frappé par une deuxième vague épidémique, au moment où l'État himalayen comptait relancer son tourisme cet été après une saison 2020 réduite à néant.

Plus de 3,3 millions de morts
La pandémie a fait plus de 3,359 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 10h00 GMT.

Après les États-Unis (585.232 décès), les pays comptant le plus de morts sont le Brésil (432.628), l'Inde (266.207), le Mexique (220.159) et le Royaume-Uni (127.668). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués.

CPV/VNA