Pagode à Bangkok. Photo: Indochinapost

Les lieux autorisés à rouvrir leurs portes sont : Musées, centres d'apprentissage, parcs scientifiques, sites historiques et galeries d'art (les visites de groupes restent interdites) ; salons de tatouage et de manucure (fermeture pendant 14 jours en cas de découverte de cas de COVID-19) ; cliniques, salons de beauté et de contrôle du poids ; spas, salons de massage, et lieux liés aux soins de santé (à l'exception des services de sauna et de massage facial) ; parcs publics, jardins botaniques ou floraux (les nourritures et les rassemblements sont interdits).

Cette réouverture vise à alléger le fardeau des entreprises à Bangkok en leur permettant de fonctionner dans des conditions strictes. Parallèlement, les efforts visant à contrôler le COVID-19 dans les communautés, les marchés et les camps de travailleurs se poursuivent.

Il faut savoir que Bangkok reste l'épicentre des infections en Thaïlande, avec 1.356 cas signalés le 31 mai et 41.573 infections au cours des deux derniers mois. La plupart des nouvelles infections se sont concentrées dans des endroits très fréquentés tels que les marchés, les usines et les chantiers. Et parmi les nouveaux décès, la plupart ont été déplorés à Bangkok./.

CPV/VNA