Dans une rue de Manille le 30 novembre 2021. Photo: AFP

La Grande-Bretagne, les États-Unis et même l'Australie, longtemps restée à l'abri de la pandémie, battent des records de nouveaux cas. Et la France a annoncé à son tour qu'Omicron était désormais majoritaire sur son territoire.

Festivités maintenues à Times Square

Malgré le COVID qui frappe de nouveau New York, la "ville qui ne dort jamais" se prépare à fêter le Nouvel An sur l'emblématique Times Square au cœur de Manhattan, avec sa célébrissime descente de la boule, son compte à rebours et son lâcher de confettis.

Restrictions renforcées à Manille
Les Philippines vont renforcer les restrictions dans la capitale Manille en raison de craintes d'une "croissance exponentielle" de cas provoquée par le variant Omicron très contagieux, a annoncé le gouvernement. Les restaurants, parcs, églises et salons de beauté pourront ouvrir mais avec des capacités d'accueil restreintes.

Omicron menace l'économie américaine
Spectacles de Noël annulés, croisières à éviter, avions incapables de décoller : le variant Omicron a déjà semé la pagaille aux États-Unis, et pourrait contribuer à la pénurie de travailleurs, voire à la vertigineuse hausse des prix que connaît le pays.

Israël : 4e dose pour les plus vulnérables
Israël a commencé vendredi à administrer une 4e dose de vaccin à des personnes vulnérables dans l'espoir d'atténuer les effets d'une nouvelle vague de contaminations liée à la propagation du variant Omicron.

Le centre d'Edimbourg, en Écosse, quasi-désert le soir de la Saint-Sylvestre, après l'annulation de la plupart des célébrations. Photo: AFP


Wall Street se porte bien
La Bourse de New York a clôt, sur une note calme vendredi 31 décembre, une année 2021 excellente, en dépit du variant Omicron, avec un bond de 27% pour l'indice élargi S&P 500, le plus représentatif du marché américain. Sur l'année, le Dow Jones a engrangé 18,7% et 21,3% pour le Nasdaq, qui concentre les valeurs technologiques.

Angleterre: les absences doublent en un mois à l'hôpital
Les absences du personnel hospitalier dues au COVID-19 ont doublé en un mois en Angleterre, confrontée à des contaminations record, renforçant la pression sur le système de santé au moment où les admissions bondissent.

Selon des chiffres publiés vendredi 31 décembre par le service national de santé pour l'Angleterre, NHS England, plus de 24.000 absences de personnel à l'isolement car infectés par le coronavirus ou cas contact étaient recensées au 26 décembre, contre moins de 12.000 fin novembre.

Plus de 5,4 millions de morts
La pandémie a fait au moins 5.428.240 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, jeudi 30 décembre en milieu de journée. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 825.477 morts, suivis par le Brésil (618.984), l'Inde (481.080) et la Russie (308.860).

L'Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

CPV/AFP/CVN