L’économie thaïlandaise pourrait se contracter moins que les 7,7% prévus. Photo: siamactu.fr

Des signes optimistes pour les économies d’Indonésie et de Thaïlande sont apparus dans le contexte où ces deux pays d’Asie du Sud-Est doivent subir des pertes dues au coronavirus.

L’économie thaïlandaise pourrait se contracter moins que les 7,7% prévus en octobre dernier par le Bureau de la politique financière (FPO) du ministère thaïlandais des Finances, ce grâce à la reprise des exportations et de la consommation domestique.

Le PIB de la Thaïlande s'est contracté de 6,4% en glissement annuel au troisième trimestre après une baisse de 1,8% et une contraction de 12,1% au premier et au deuxième trimestres, respectivement, a déclaré la directrice générale par intérim du FPO, Kulaya Tantitemit.

Après une désaisonnalisation, l'économie a progressé de 6,5% en rythme trimestriel pendant la période de juillet à septembre à partir du deuxième trimestre. Au cours des neuf premiers mois, l'économie s'est contractée de 6,7%.

En Indonésie, la croissance du PIB devrait s’osciller entre -2% et 0,6% au 4e trimestre, grâce à la demande intérieure et aux dépenses des ménages en croissance, a déclaré le ministre indonésien chargé de la Coordination des affaires économiques, Airlangga Hartarto.

La Banque mondiale (BM) a prévu que la croissance économique de l'Indonésie n'atteindrait que 0% en 2020, alors que le Fonds monétaire international (FMI) a estimé qu'elle diminuerait de 0,3% en 2020, et rebondirait à 6,1% en 2021./.

CPV/VNA