Photo d'illustration/TTO

Le rapport intitulé "Construire une feuille de route sécurisée pour l'avenir des paiements numériques dans la région Asie-Pacifique" a étudié les interactions des utilisateurs de la région avec les méthodes de paiement en ligne disponibles, et examiné leurs attitudes à l'égard des méthodes.

Cette nouvelle étude de Kaspersky montre que la tendance à l'utilisation des portefeuilles électroniques et  services bancaires mobiles dans la région suit de près l'utilisation de l'argent liquide.

L'une des principales conclusions de cette étude est que la majorité (90%) des répondants asiatiques ont utilisé une application de paiement mobile au moins une fois ces 12 derniers mois, confirmant l'explosion de la technologie fintech dans la région. 

Les Philippines ont enregistré le taux le plus élevé de nouveaux utilisateurs de crypto avec 37%, suivies de l'Inde (23%), de l'Australie (15%), du Vietnam (14%), de l'Indonésie (13%) et de la Thaïlande (13%). Ce taux en Chine est de 5%, en Corée du Sud, de 9% et en Malaisie, de 9%.

La Chine est le leader des paiements mobiles dans la région. Avant que la pandémie ne frappe, les principales plateformes locales chinoises, Alipay et WeChat Pay  étaient déjà largement adoptées et étaient devenues des modèles pour les pays asiatiques.

Les personnes sondées ont également déclaré que ces plateformes les aidaient à payer pendant les périodes de distanciation sociale (45%) et que c'était même le seul moyen pour eux d'effectuer des transactions monétaires (36%). 29% pensent que les portails de paiement numérique sont désormais plus sécurisés qu'ils ne l'étaient avant la pandémie./.

CPV