Le Premier ministre Pham Minh Chinh et la vice-présidente américaine Kamala Harris. Photo: VNA

La Maison Blanche a publié le 25 août un communiqué soulignant le renforcement du partenariat intégral Vietnam-Etats-Unis, affirmant que la visite de la vice-présidente américaine Kamala Harris au Vietnam signifiait le profond engagement des États-Unis non seulement envers la région, mais aussi à la relation Etats-Unis-Vietnam.

Au cours des dernières décennies, les relations bilatérales ont fait des progrès importants. Les deux pays coopèrent désormais sur un large éventail de questions, notamment la lutte contre le COVID-19 et la préparation aux futures menaces pour la sécurité sanitaire, la lutte contre le changement climatique et  le règlement des conséquences de la guerre.

Les États-Unis ont renforcé leurs liens économiques en tant que deuxième partenaire commercial du Vietnam et son premier marché d'exportation dans le monde, selon le communiqué.

"Notre relation de sécurité s'est considérablement élargie alors que nous soutenons l'indépendance et la souveraineté du Vietnam, en particulier dans le domaine maritime. Les États-Unis et le Vietnam ont également amélioré leurs capacités de prévention, de détection et de réponse aux menaces de maladies infectieuses grâce à notre partenariat dans le cadre du programme mondial de sécurité sanitaire. Le partenariat déjà solide et croissant entre nos peuples a permis à près de 30.000 Vietnamiens d'étudier aux États-Unis, contribuant ainsi à près d'un milliard de dollars à l'économie américaine", a déclaré la Maison Blanche.

Selon le communiqué, la vice-présidente américaine Harris a réaffirmé l'engagement des États-Unis envers un Vietnam fort, prospère et indépendant, ainsi qu'une région indo-pacifique libre, ouverte et durable.

À propos de la pandémie de COVID-19 et de la sécurité sanitaire, la vice-présidente amricaine a renforcé l'engagement des États-Unis à diriger le monde pour mettre fin à la pandémie de COVID-19. Elle a annoncé de nouveaux dons de vaccins anti-COVID-19 au Vietnam, et l'ouverture d'un nouveau bureau régional du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) pour renforcer la coopération en matière de sécurité sanitaire.

Concernant la réponse au changement climatique, la vice-présidente américaine et les dirigeants vietnamiens ont convenu de l'importance de lutter contre la crise climatique, d'accroître la résilience et de collaborer pour un avenir énergétique propre. 

Concernant l'aide au développement et l'accès aux marchés, elle a souligné les efforts de l'administration américaine pour promouvoir la croissance et les opportunités économiques.

Les États-Unis et le Vietnam ont surmonté un passé difficile pour devenir des partenaires de confiance, indique le communiqué, ajoutant que la vice-présidente Harris s'est engagée envers les dirigeants du gouvernement vietnamien à la détermination des États-Unis à continuer à résoudre les problèmes communs liés au règlement des conséquences de la guerre.

En outre, les États-Unis soutiendront également le renforcement par le Vietnam de ses capacités de sécurité maritime et d'application de la loi.

L'Agence américaine pour le développement international (USAID) a annoncé le Partenariat pour la réforme de l'enseignement supérieur, un projet de cinq ans fournissant jusqu'à 14,2 millions de dollars pour renforcer l'enseignement, la recherche, l'innovation et la gouvernance au sein des trois plus grandes universités nationales du Vietnam.

CPV/VNA