Le vice-ministre thaïlandais du Commerce, Sansern Samalapa. Photo: prnasia.com


Le vice-ministre thaïlandais du Commerce, Sansern Samalapa, a déclaré que la signature de l'Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP) contribuerait à renforcer la confiance des entreprises et à promouvoir le commerce multilatéral.

Les ministres des pays participant au RCEP ont réaffirmé le 30 août leur engagement à signer cet accord en novembre, insistant sur le fait qu'ils inviteraient l'Inde à revenir à la table des négociations.

Le vice-ministre Sansern Samalapa a déclaré que les pays étaient parvenus à des accords sur toutes les questions en suspens pour 2020. Les ministres ont confirmé leur volonté de signer l'accord lors du 4e sommet du RCEP en novembre 2020 et de souhaiter la bienvenue à l'Inde si le pays souhaite rentrer dans les négociations.

Les pays membres pensaient que la participation de l'Inde contribuerait à la croissance de la région, a-t-il ajouté.

Les représentants des pays du RCEP a tenu le 27 août une vidéoconférence avec des délégués d'Australie, de Chine, du Japon, de République de Corée et de Nouvelle-Zélande. Les ministres ont convenu que le marché de la région devait être plus ouvert pour accueillir les flux de biens et services essentiels.

Le RCEP est un projet d’accord de libre-échange entre les dix États membres de l’ASEAN et six partenaires : la Chine, le Japon, l’Inde, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Pourtant, l'Inde s'est retirée des négociations du RCEP en novembre 2019.

La valeur commerciale de la Thaïlande avec les pays membres du RCEP est actuellement de 280 milliards de dollars, soit 59,5% de la valeur commerciale totale du pays.

La Thaïlande exporte pour plus de 140 milliards de dollars de marchandises vers ces 15 pays, soit 57% de ses exportations totales./.

CPV/VNA