Les habitants portent des masques pour prévenir la contamination du COVID-19 à Manille, Philippines. Photo : AFP


Le secrétariat de l'ASEAN vient de se réunir lors d'une table ronde de haut niveau pour discuter des mesures accélérées de lutte contre la pandémie de COVID-19.

La table ronde a eu lieu lors du lancement des Lignes directrices de l'ASEAN sur la protection sociale pour accroître la résilience aux catastrophes naturelles. La manifestation a attiré plus de 200 délégués venus des organes de gestion des catastrophes naturelles, de santé, de développement du bien-être social de l’ASEAN ainsi que des organisations sociales, des ONG, des académies et des partenaires.

Le document composé des Lignes directrices de l'ASEAN sur la protection sociale pour accroître la résilience aux catastrophes naturelles constitue un effort de collaboration entre les trois secteurs mentionnés avec le soutien des Nations Unies, de l'Union européenne, de la Banque asiatique de développement et du gouvernement canadien.

Développées en 2017-2019, les Lignes directrices visent à fournir un cadre, des principes directeurs et des considérations clés qui sont essentiels pour que les programmes de protection sociale produisent des résultats en matière de résilience.

Le secrétaire général adjoint de l'ASEAN pour la communauté socioculturelle de l'ASEAN, Kung Phoak, a noté que «l'élaboration et la mise en œuvre des Lignes directrices accéléreraient des actions cohérentes dans tous les secteurs, y compris la mise en œuvre de l'accord de l'ASEAN sur la gestion des catastrophes et les interventions d'urgence (AADMER), de la Déclaration de l'ASEAN et du Cadre régional de mise en œuvre sur la protection sociale, ainsi que de l’Agenda de l'ASEAN sur le développement sanitaire post-2015 et autres cadres de coopération régionaux.

Le chef adjoint de la mission de l'Union européenne auprès de l'ASEAN, Lukas Gajdo, a apprécié les États membres de ce bloc régional pour leurs progrès significatifs dans l'introduction de mécanismes cruciaux de protection sociale dans le cadre de leur réponse au COVID-19.

Le COVID-19 a porté un coup dévastateur à l'ASEAN et à l'économie mondiale. Il menace la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance et a des impacts graves sur les groupes vulnérables tels que les enfants, les personnes âgées, les handicapés, les femmes et les jeunes.

La protection de ces personnes les plus vulnérables exige que la protection sociale aille au-delà des objectifs de réduction de la pauvreté, et les Lignes directrices aideront à atteindre cet objectif./.

CPV/VNA