La 15e réunion ministérielle de l'ASEAN sur la criminalité transnationale (AMMTC 15). Photo: VNA

La déclaration, initiée par le président tournant de l'ASEAN, le Brunei, devrait constituer la base du plan de l’ASEAN pour lutter contre les dernières tendances en matière de criminalité, telles que la cybercriminalité et les activités de contrebande dans les zones frontalières.

Les ministres participants ont également adopté une feuille de route pour la coopération frontalière de l'ASEAN, qui définit des mesures visant à renforcer la sécurité dans les zones frontalières de la région de l'ASEAN.

Ils ont également évalué conjointement les situations mondiales et régionales affectant l'évolution de la criminalité transnationale et ont convenu de solutions pour promouvoir les objectifs énoncés dans le Plan d'action de l'ASEAN pour lutter contre la criminalité transnationale pour la période 2016-2025.

S'exprimant lors de la réunion, le deuxième ministre de la Défense du Brunei et président de l'AMMTC 15 Haji Awang Halbi, a affirmé que le Brunei continuera à soutenir les efforts régionaux et internationaux pour lutter contre la criminalité transfrontalière en mettant l'accent sur les opportunités et les défis connexes dans le l'ère post-COVID-19.

Il a souligné que l'AMMTC devrait renforcer la coopération avec les agences et les secteurs de l'ASEAN et avec les partenaires de dialogue du bloc, y compris la Chine, la République de Corée et le Japon, pour soutenir les efforts régionaux afin de se remettre de la crise causée par la pandémie.

CPV/VNA