Photo: Nikkei Asian Review


Le programme de 23,5 milliards de yens (220 millions d’USD), incorporé dans le plan de relance d'urgence du gouvernement japonais pour atténuer les retombées économiques de la pandémie, permettra aux entreprises japonaises de diversifier leurs chaînes d'approvisionnement en aidant financièrement la construction d'établissements de production ainsi que des études de faisabilité dans les pays de l'ASEAN.

L'initiative est venue après que de nombreux constructeurs automobiles et autres fabricants japonais ont subi une pénurie de pièces produites en Chine après le début de l’épidémie de COVID-19 à la fin de l'année dernière dans la ville de Wuhan, province chinoise du Hubei.

Dans un autre effort pour renforcer les chaînes d'approvisionnement, le gouvernement japonais dépensera 220 milliards de yens pour promouvoir la production intérieure d'articles qui sont actuellement fortement importés de certaines régions. Également incluses dans le programme, les subventions soutiendront financièrement la délocalisation des sites de production des entreprises japonaises à l'étranger.

Le programme ciblera également les fabricants d'articles essentiels pour que les Japonais «mènent une vie saine» au milieu de l'épidémie, notamment des masques faciaux et des désinfectants à l'alcool. Ils peuvent recevoir des subventions lorsqu'ils ouvrent de nouvelles usines ou augmentent leur capacité de production existante au Japon./.

CPV/VNA