Un négociation sur le RCEP. Photo: Newswire


Le 14 octobre, les ministres de 15 pays d'Asie-Pacifique qui sont en train de négocier l'accord de Partenariat économique régional global (RCEP), ont exhorté l'Inde à reprendre les négociations de cet accord, afin de parvenir à la signature de l'accord d'ici la fin de l'année.

C'est ce qu'a révélé un officiel japonais lors que les ministres ont pris part à la vidéoconférence ministérielle, la troisième cette année et la première depuis août. Cette fois, les ministres n'ont pas publié de déclaration commune.

L'Inde, cherchant des sauvegardes au milieu des craintes que l'ouverture de son marché n'augmente son déficit commercial avec la Chine, a sauté toutes les négociations dans le cadre du partenariat économique régional global cette année.

Outre l'Inde, les ministres des 10 membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, de la Chine, du Japon, de la République de Corée, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande ont également pris part aux pourparlers du RCEP, qui ont un record de délais manqués.

L'ASEAN regroupe le Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

Le RCEP vise à établir des règles communes pour le commerce électronique, le commerce et la propriété intellectuelle. Il couvrira un tiers de la production économique mondiale et la moitié de la population mondiale si l'Inde est incluse./.

CPV/VNA