Les Casques bleus des Nations Unies patrouillent dans la ville d'Abyei, au Soudan. Photo: VNA 

Le Vietnam a jugé essentiel de parvenir à une solution rapide et pacifique à la question d’Abyei, selon l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU.

Le Vietnam a présidé le 26 avril une réunion virtuelle du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation à Abyei, territoire revendiqué entre le Soudan et le Soudan du Sud, et sur les activités de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies (FISNUA) dans cette région.

L'ambassadeur Dang Dinh Quy s'est félicité de certains développements positifs au Soudan du Sud et au Soudan et de l'évolution des relations entre les deux pays depuis début 2021. Il a appelé les gouvernements des deux pays à profiter de la tendance positive des relations bilatérales pour résoudre rapidement la question d’Abyei par des moyens pacifiques, sur la base du respect du droit international et de la Charte des Nations Unies.

Le diplomate vietnamien a partagé ses préoccupations concernant la sécurité et la situation humanitaire à Abyei et les attaques contre la FISNUA. Il a insisté sur la nécessité d'assurer la sécurité de la FISNUA et a appelé les gouvernements soudanais et sud-soudanais à créer des conditions propices pour que la Mission s'acquitte pleinement de ses tâches.

Dang Dinh Quy a également salué les efforts déployés par les Nations Unies, les organisations et les pays de la région pour aider le Soudan et le Soudan du Sud à résoudre pacifiquement la question d'Abyei. Il a salué les efforts de la FISNUA et du Service de l'action antimines des Nations Unies (UNMAS) dans la résolution des défis humanitaires, dont ceux liés aux bombes et mines à Abyei./. 

 

CPV/VNA