L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies. Photo: Baoquocte

Le Vietnam appelle la communauté internationale à renforcer son soutien au Congo.

C’est ce qu’a déclaré l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies, lors de la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) sur la situation en  République démocratique du Congo et les activités de la Mission de l’Organisation des Nations Unies dans ce pays (MONUSCO), tenue le 5 octobre.

Le diplomate vietnamien a souligné les tensions persistantes entre les acteurs politiques et la société civile au Congo, avant de plaider pour l’intégration de la voix des femmes dans le processus politique. 

Il a aussi dit sa préoccupation devant la détérioration continue de la sécurité dans l’Est du pays, en particulier en Ituri, au Nord-Kivu et au Sud-Kivu. 

Le représentant du Vietnam a condamné les attaques contre les civils, les soldats de la paix ainsi que les opérations humanitaires.  La situation humanitaire continue d’être alarmante en raison de la situation sécuritaire instable, des difficultés socioéconomiques, des déplacements et de l'épidémie de COVID-19, a poursuivi la délégation, selon laquelle il faut s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité. 

À cet égard, il a salué la création et la mise en œuvre, par le gouvernement congolais du Programme de désarmement, de démobilisation, de relèvement de la communauté et de stabilisation, qui définit une stratégie globale de lutte contre les groupes armés hostiles.  Rappelant le rôle crucial de la MONUSCO, l'ambassadeur Dang Dinh Quy s’est félicité de la coopération dans la formulation du plan de transition pour le retrait progressif de la Mission.

Le même jour, le Conseil de sécurité a tenu une consultation à huis clos sur la situation sur le plateau du Golan et les activités de la Forces sur le plateau du Golan (FNUOD) ces trois derniers mois.

Lors de la réunion, le représentant vietnamien a partagé ses préoccupations concernant les violations  persistantes de l'Accord sur le retrait de 1974 et des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU relatives au plateau du Golan. Il a appelé les parties concernées à s'abstenir de toute action susceptible d'exacerber les tensions et de renforcer la coopération avec la FNUOD pour maintenir la stabilité dans cette région. Il a aussi réaffirmé la position inchangée du Vietnam sur le statut du plateau du Golan./.

CPV/VNA