Lors de la réunion du 20 novembre du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation dans les pays de la région des Grands Lacs. Photo : VNA

C’est ce qu’a déclaré l'ambassadeur Pham Hai Anh, chef adjoint de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, lors de la réunion du 20 novembre du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation dans les pays de la région des Grands Lacs.

Le diplomate vietnamien a fait part de sa préoccupation face à la situation humanitaire préoccupante dans cette région, notamment en raison de l'impact de l'instabilité dans l'Est de la République démocratique du Congo, où 27 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire.

L'ambassadeur vietnamien a souligné la nécessité de faire des efforts pour trouver des solutions globales et substantielles face aux causes profondes des conflits dans la région. Il a affirmé l'importance du soutien international aux pays de la région des Grands Lacs, en particulier sur la base de la Stratégie pour la consolidation de la paix, la prévention et le règlement des conflits dans les Grands Lacs d'ici fin 2020.

Le Conseil de sécurité a adopté la déclaration du Président avec le contenu principal appelant les parties à continuer de remplir leurs engagements de mettre en œuvre l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région.

La déclaration a également mentionné les défis dans la région et la nécessité de les résoudre, en particulier la gestion des ressources naturelles, la lutte contre les réseaux criminels transnationaux, l'amélioration de la situation humanitaire et la réponse à l'impact du COVID-19.

CPV/VNA