Photo d'illustration/ RTE

L'activité du secteur privé de la zone euro a dépassé les attentes en avril, les services renouant avec la croissance.

L'indice composite, qui combine l'activité du secteur manufacturier et celle des services, a atteint un pic de neuf mois à 53,7 en mars, contre un consensus de 52,8, après 53,2 en février, montrent les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle que réalise IHS Markit auprès des directeurs d'achat(PMI).

L'indice des services est remonté pour sa part à 50,3 contre 49,6 en février. Il dépasse lui aussi le consensus (49,1) et revient au-dessus du seuil de 50, soit en territoire de croissance.

Le secteur manufacturier a enregistré pour sa part sa plus forte croissance depuis le début de l'enquête, mi-1997. Son indice a grimpé à 63,3 contre un consensus de 62,0, après 62,5 en mars.

Ces performances ont de quoi surprendre alors que plusieurs pays ont dû réintroduire des mesures de confinement pour lutter contre la propagation du COVID-19.

"L'économie de la zone euro a montré une solidité encourageante lors d'un mois au cours duquel les mesures de restriction ont été renforcées pour faire face à une nouvelle vague de contaminations", commente Chris Williamson, économiste d'IHS Markit./.

Les Echos investir