Le président Nguyên Xuân Phuc (gauche) et son homologue russe Vladimir Poutine. Photo : VNA



L'article de Grigory Lokshin, expert chevronné du Centre d'études sur le Vietnam et l'ASEAN de l'Institut des études d'Extrême-Orient de l'Académie des sciences de Russie, indique que la Russie est l'une des destinations du premier voyage à l'étranger du président Nguyên Xuân Phuc, ce qui reflète la l'importance des relations russo-vietnamiennes.

Il a noté que lorsqu'il était Premier ministre du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc s'était également rendu en Russie en 2019 et que la visite avait remporté un grand succès avec la signature d'une série d'accords visant à promouvoir la coopération bilatérale dans de nombreux domaines, notamment l'économie, le commerce, la sécurité et la défense.

L'article souligne que la coopération avec le Vietnam est depuis longtemps une orientation importante dans la politique de « pivot vers l'Est » de la Russie et est devenue de plus en plus pertinente compte tenu de la situation internationale actuelle. Cette orientation ne vise pas à remplacer le principal partenaire de la Russie en Asie, mais à diversifier les relations économiques et commerciales de la Russie avec l'Est.

Selon l'article, les relations russo-vietnamiennes sont basées sur l'égalité et le respect mutuel, la non-ingérence dans les affaires intérieures de l'autre, la confiance mutuelle dans la politique et l'armée.

Il s'agit d'une relation « stratégique » car elle est construite pour le long terme, a-t-il déclaré, ajoutant que la relation est non seulement définie par la compréhension et les bons souvenirs du passé, mais convient également aux intérêts mutuels. Ces derniers temps, les deux pays ont établi un contact politique actif et un mécanisme de dialogue à tous les niveaux, créant une base solide pour la coopération politique bilatérale.

Concernant la coopération économique et commerciale entre la Russie et le Vietnam, l'auteur a déclaré que l'échelle actuelle des relations économiques et commerciales entre les deux pays n'est toujours pas à la hauteur du niveau des relations politiques et du potentiel disponible. Les hauts dirigeants russes ont mentionné à plusieurs reprises le potentiel du Vietnam en tant que partenaire économique et stratégique, et la politique extérieure de la Russie est également développée dans cette direction.

Cependant, en raison de l'éloignement géographique et de la mauvaise connexion des infrastructures de transport, les relations économiques et commerciales entre les deux pays s’avèrent modestes.

Pour donner un nouvel élan à cette relation, Grigory Lokshin a suggéré que la Russie devrait d'abord prêter attention au développement du transport maritime pour relier les ports de la région russe d'Extrême-Orient avec le Vietnam.

Il a également recommandé aux deux parties de développer un canal de communication direct entre les entreprises des deux pays et d'autres contacts via des organisations non gouvernementales et la communauté scientifique afin de contribuer à promouvoir la coopération entre les deux nations.

CPV/VNA