Le professeur agrégé Bilveer Singh, chef adjoint du Département de science politique de l'Université nationale de Singapour. Photo : VNA

 

Sous la direction du Parti communiste du Vietnam (PCV), le Vietnam est devenu l'un des pays les plus impressionnants et les plus optimistes, a estimé le professeur agrégé Bilveer Singh - chef adjoint du Département de science politique de l'Université nationale de Singapour lors d’un récent échange avec le correspondant de l’Agence vietnamienne d’Information (VNA).  

Sur le plan politique, le Vietnam a une stabilité politique exceptionnelle, a-t-il insisté.

Sur le plan économique, le Vietnam a été l'un des pays atteignant une croissance économique la plus réussie au monde au cours des 5 dernières années. Malgré des impacts de la pandémie de COVID-19 en 2020, le Vietnam a enregistré toujours une croissance positive (près de 3,0%) alors que la plupart des pays du monde ont une croissance négative. Selon le professeur agrégé singapourien, ce développement économique a montré que les politiques proposées par le PCV étaient correctes.

Le chercheur singapourien a estimé que le Vietnam avait également récolté de nombreuses réalisations sur les fronts de la diplomatie et de la défense. Au cours des 5 dernières années et en 2020, la position du Vietnam est nettement manifestée avec 3 points marquants: assumer le rôle de président tournant de l’ASEAN et de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies; présider la cérémonie de signature de l'Accord de partenariat régional économique global (RCEP).

 Lors de la cérémonie de signature de l'Accord de partenariat global régional (RCEP). Photo : VNA 


En particulier, l’expert singapourien a révélé qu’il était impressionné du combat contre le COVID-19 au Vietnam. Le pays compte près de 100 millions d'habitants, mais le nombre des cas positifs au virus SARS-CoV-2, et le taux de décès du COVID-19 sont très faibles en Asie du Sud-Est ainsi que dans le monde.

Selon le chercheur singapourien, le 13e Congrès du PCV est un événement particulièrement important, qui avancera les plans de développement socio-économique dans les années à venir, en particulier lorsque le Vietnam devra confronter à deux grands défis : la pandémie de COVID-19 et l’influence continue de la concurrence entre les États-Unis et la Chine en Asie du Sud-Est.

Dans un tel contexte, le Vietnam doit continuer à maintenir sa capacité à bien gérer les questions internes du pays et continuer à coopérer plus étroitement avec l'ASEAN.

Le Vietnam doit poursuivre ses politiques de contrôle de la pandémie de COVID-19, maintenir la croissance économique, maintenir la stabilité politique et continuer à jouer un rôle central dans les affaires régionales et internationales. Cet expert estime que le Vietnam peut devenir une "puissance moyenne" en Asie du Sud-Est dans les 10 à 20 années à venir.

CPV/VNA