Les forces de maintien de la paix de l'ONU à Abyei, la zone contestée entre le Soudan et le Soudan du Sud. Photo: VNA

Lors d'une vidéoconférence organisée le 28 avril par le Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation à Abyei et le fonctionnement de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA), le diplomate vietnamien a hautement apprécié les évolutions positives au Soudan et au Soudan du Sud ces derniers temps.

Il a appelé le Soudan et le Soudan du Sud à renforcer la coordination avec la FISNUA dans la réponse au COVID-19, et a salué les efforts de l'ONU, des organisations et des pays de la région, dont l'Union africaine (UA) et l'Éthiopie, pour soutenir le Soudan et le Soudan du Sud dans la résolution de la question de l'Abyei.

L'ambassadeur vietnamien a également salué les efforts de la FISNUA, en particulier la participation de ses forces féminines à la protection des civils, et a exprimé son soutien à la prolongation du mandat de la FISNUA comme recommandé par le Secrétaire général de l'ONU.

Le 20 juin 2011, le Soudan et le Soudan du Sud ont signé un accord où  les deux parties se sont engagées à retirer des troupes d'une zone démilitarisée dans l'Abyei et à établir un mécanisme conjoint pour résoudre les problèmes dans cette région.

La FISNUA a été créée le 27 juin 2011 conformément à la Résolution de 1990 du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) pour protéger les civils et promouvoir la démilitarisation dans l'Abyei. La semaine suivante, les pays du CSNU négocieront une résolution pour proroger le mandat de la FISNUA, qui doit expirer le 15 mai 2020. 

CPV/VNA