Les membres du Conseil de sécurité tiennent une vidéoconférence avec le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel. Photo: un.org

 

La ministre conseillère d’ambassade, cheffe adjointe de la Mission du Vietnam à l’ONU, Nguyên Phuong Tra a fermement condamné le 11 janvier les actes terroristes en Afrique de l’Ouest et au Sahel, insistant pour que leurs auteurs soient traduits en justice.

S’exprimant lors d’une réunion virtuelle du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en Afrique de l’Ouest et au Sahel, la diplomate vietnamienne a exhorté toutes les parties concernées à garantir les intérêts légitimes de la population, à accélérer leur coopération dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, les appelant aussi à honorer leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et des droits de l’homme.

Appréciant les efforts des missions de l’ONU, des organisations régionales et de la Force conjointe du G5 Sahel (Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie, et Niger) soutenue par l’ONU dans le déploiement des opérations de lutte contre le terrorisme, de maintien de paix, de sécurité et de promotion du processus politique dans la région, le Vietnam appelle toutes les parties prenantes à attacher de l’importance à la protection du citoyen, notamment des femmes et enfants, ainsi qu'à soutenir les mesures diplomatiques dans la prévention et le règlement des conflits de la région, a-t-elle dit.

Le Vietnam a également appelé les donateurs internationaux à se montrer plus généreux pour que les programmes humanitaires puissent être mis en œuvre pleinement et efficacement en 2021, a-t-elle souligné.

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas, a dressé un tableau contrasté de la situation dans la région.  S’il a salué la bonne tenue des élections présidentielles dans cinq pays et l’efficacité de la réponse apportée à la pandémie de COVID-19, il a en revanche indiqué que l’insécurité continue de régner et même de s’étendre dans la région. 

Dans leurs interventions, les délégués ont rendu hommage aux victimes de l’attaque perpétrée au Niger.

Saluant les rôles du représentant spécial du secrétaire général de l'ONU (SRSG), de l’UNOWAS, les délégués ont appelé à l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à continuer de se coordonner avec l’UNOWAS pour maintenir la paix, la sécurité et le développement de la région. 

CPV/VNA