Le Vietnam préside une réunion du Conseil de sécurité en tant que président de cet organe onusien en avril 2021. Photo : VNA

La directrice du Service de lutte anti-mines (UNMAS), Ilene Cohn, a déclaré se réjouir que le Vietnam, en tant que président du Conseil de sécurité des Nations Unies en avril, ait choisi la question des mines comme sujet de l'un des principaux débats.

Lors d’une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA), elle a affirmé que ce débat ouvert était très important et que le Conseil de sécurité devrait donner la priorité à cette question dans son ordre du jour. Elle a également indiqué que le Vietnam avait fait beaucoup de progrès dans la résolution du problème des mines et qu’il avait de nombreuses expériences pour aider la communauté internationale.

De son côté, l’ambassadrice Geraldine Byrne Nason, cheffe de la Mission permanente irlandaise auprès des Nations Unies, a constaté que toutes les questions soulevées par le Vietnam au cours du mois en tant que président du Conseil de sécurité avaient intéressé les pays. Elle a souligné le soutien constant de son pays pour le Vietnam dans la résolution du problème des mines laissés par la guerre.

L'ambassadeur Olof Skoog, chef de la Mission permanente de l'Union européenne (UE) auprès des Nations Unies, et l'ambassadrice Fatima Kyari Mohammed, cheffe de la Mission permanente de l'Union africaine (UA) auprès des Nations Unies, eux, ont vivement apprécié le débat sur la coopération entre les Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales, dont l’initiative était venue au Vietnam.


Le ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, préside le débat ouvert ministériel du Conseil de sécurité sur la question des mines. Photo : VNA


L’ambassadeur T.S. Tirumurti, chef de la Mission permanente d'Inde auprès des Nations Unies, et l’ambassadeur Anouparb Vongnorkeo, chef de la Mission permanente du Laos auprès des Nations Unies, ont tous déclaré apprécier le rôle actif du Vietnam en tant que président du Conseil de sécurité en avril 2021.

L'ambassadeur T.S. Tirumurti a estimé que les sujets soulevés par le Vietnam, tels que la promotion de la coopération entre l'ONU et les organisations régionales, la protection des infrastructures essentielles, ou les solutions au problème des mines et des restes explosifs de guerre, étaient très importants.

L'ambassadeur lao a constaté que le Vietnam jouait un rôle de plus en plus important à l'ONU, en particulier au Conseil de sécurité. Il a grandement apprécié les sujets proposés par le Vietnam en avril, lesquels s’avéraient pratiques et importants pour relever les défis auxquels le monde est confronté. Il a souligné que le Vietnam avait également contribué à améliorer  statut de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN).

CPV/VNA