Le 37e Sommet de l'ASEAN présidé par le Premier ministre du Vietnam, Nguyen Xuan Phuc (au milieu) sous forme de visioconférence. Photo: VNA


Le Vietnam a assumé avec brio sa présidence de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) en 2020 et a apporté d'importantes contributions à la région, a affirmé Hoang Thi Ha, experte à l'Institut d'études sur l'Asie du Sud-Est ISEAS-Yusof Ishak.

Selon elle, le contrôle réussi de l'épidémie de COVID-19 a constitué la réalisation la plus remarquable du Vietnam au cours de l'année écoulée, contribuant à renforcer sa position et sa réputation internationales, posant des bases solides pour que Hanoï assume avec succès ses responsabilités à la présidence de l'ASEAN.

Les réunions de l'ASEAN ont été organisées sous format virtuel depuis avril 2020. Les équipes en charge de la coopération de l'ASEAN dans les ministères et secteurs se sont rapidement adaptées au rôle d'animation et de coordination à distance. Ces efforts ont contribué à la conclusion du Partenariat régional économique global (RCEP) après huit ans de négociations, a-t-elle indiqué.

En outre, le Vietnam a contribué à la promotion d'une série d'accords et d'initiatives de coopération régionale sur des questions urgentes au cours de l'année écoulée, telles que la création du Fonds de réponse au COVID-19 de l'ASEAN, de la Réserve de matériel médical d'urgence de l'ASEAN; l'approbation de l’ASEAN Comprehensive Recovery Framework (Cadre général de redressement de l'ASEAN) et son plan d'application; l'établissement du Centre pour les urgences de santé publique et les maladies émergentes de l'ASEAN - APHEED;...

Selon la spécialiste Hoang Thi Ha, une fois appliquées efficacement, ces initiatives apporteront des contributions pratiques aux efforts antiépidémiques des pays membres, soulignant la solidarité et la coopération du bloc régional en cas de crise, conformément à l'esprit «Cohésif et Réactif» retenu par le Vietnam pour l’Année de sa présidence de l’ASEAN.

Dans le contexte de situation géostratégique régionale très complexe, le Vietnam joue un rôle important dans le maintien de la position indépendante et "sans-parti" de l'ASEAN.

Le Vietnam est également le chef de file dans la promotion d'une position de principe au sein de l'ASEAN sur les questions relatives à la Mer de Chine méridionale/Mer Orientale fondée sur le droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982)./.

CPV/VNA