Le ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son. Photo : VNA

La cybersécurité revêt une signification clé pour la paix, la sécurité, le développement et la prospérité à tous les niveaux national et mondial. La souveraineté et les intérêts de chaque pays dans le cyberespace doivent être pleinement respectés.

C'est ce qu'a déclaré le 29 juin le ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son lors d’un débat virtuel du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la paix et la sécurité dans le cyberespace.

Selon le ministre Bui Thanh Son, il faut une solution mondiale à la cybersécurité. Il est nécessaire que la communauté internationale établisse un cadre international avec des règles et des normes de comportement responsable dans le cyberespace, sur la base d'un consensus et avec la participation de tous les pays.

Toutes les activités dans le cyberespace doivent être conformes à la Charte des Nations Unies et au droit international, en particulier les principes fondamentaux tels que le respect de l'indépendance et de la souveraineté nationales, la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, le non recours à la force et le règlement pacifique des différends, a-t-il affirmé.

Le chef de la diplomatie vietnamienne a exprimé sa préoccupation et son opposition à l'utilisation malveillante des technologies de l'information et de la communication pour attaquer des établissements de santé, d'électricité, d'eau et de nourriture. De même, il a appelé tous les pays à contribuer activement au renforcement de la coopération internationale, à l'instauration de la confiance et au maintien de la responsabilité d'assurer la sécurité dans le cyberespace.

Enfin, Bui Thanh Son a affirmé que le fort développement des technologies de l'information et de la communication était une tendance irréversible et serait la rampe de lancement pour l'humanité sur le chemin de la prospérité.

Conscient de cette tendance, le Vietnam a développé une stratégie nationale de transformation numérique. Le pays cherche à porter d’ici 2030 la proportion de l’économie numérique au sein du PIB national à 30%. Le Vietnam est prêt à coopérer avec des partenaires pour instaurer un cyberespace pacifique, stable et sûr pour les habitants et le développement durable./.

CPV/VNA