Le navire CSB 8004 de la Garde-côte vietnamienne. Photo: VGP

La presse tchèque a souligné le rôle du Vietnam dans la contribution à assurer la sécurité maritime et son point de vue pour résoudre les différends en Mer Orientale par des moyens pacifiques sur la base du droit international et de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982.

Le site Web halonoviny.cz a récemment publié un article évaluant les initiatives du Premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, lors d'un débat ouvert de haut niveau du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) sur la sécurité maritime.

Le Vietnam a fait des efforts ces dernières années pour contribuer à la protection et à l'amélioration de la sécurité en mer, a-t-il déclaré.

Le dirigeant vietnamien a prononcé un discours approfondi, faisant des propositions pour aider à résoudre les problèmes de sécurité maritime dans cette région, en particulier la nécessité pour la communauté internationale de sensibiliser à l'importance de la mer et aux menaces à cet égard.

Le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh a souligné qu'il s'agit d'un problème mondial qui ne peut être résolu par un seul pays, mais nécessite une coopération entre les pays du monde pour répondre efficacement aux défis de sécurité communs.

Le Vietnam est prêt à travailler avec les États régionaux et mondiaux dans les efforts pour résoudre les problèmes de sécurité maritime, en contribuant activement au maintien d'un environnement pacifique et à la promotion du développement durable dans la région et dans le monde.

Le Vietnam soutient le fait de résoudre les problèmes de sécurité maritime en voie pacifique, sur la base du droit international et de l’UNCLOS, afin de garantir la liberté de navigation maritime et aérienne dans les eaux internationales, pour la paix, la stabilité et le développement de la région et du monde.

D'autre part, le site Internet parlamentnilisty.cz a également publié un article soulignant la politique du Vietnam pour résoudre le problème en Mer Orientale par des moyens pacifiques sur la base du droit international et de l’UNCLOS.

Il proteste également contre les violations unilatérales du droit international dans ce domaine et affirme la valeur de l’UNCLOS de la décision de 2016 de la Cour permanente d'arbitrage (CPA).

Malgré la situation, le Conseil de sécurité de l'ONU a organisé pour la première fois un débat ouvert en ligne pour sensibiliser la communauté internationale à l'importance d'assurer la sécurité maritime et de trouver des solutions efficaces aux défis sur le terrain.

La politique du Vietnam en matière de sécurité maritime est applaudie par la communauté internationale, en particulier l'Union européenne (UE) et ses membres.

L'article notait que les activités unilatérales de la Chine, telles que la construction d'îles artificielles et la militarisation en Mer Orientale, et les actes de menace et de coercition visant à empêcher les activités économiques légitimes des pays de l'ASEAN dans cette région violent le droit international et sont contraires à l’UNCLOS, dont la Chine est signataire.

L'auteur de l'article a également réitéré que la conduite récente d'exercices militaires chinois dans la zone de l'archipel de Hoang Sa (Paracel) a violé la souveraineté du Vietnam et contraire à l'esprit de la Déclaration sur la conduite des parties cen Mer Orientale (DOC), compliquant la situation et affectant négativement la paix et la stabilité dans la région et dans le monde.

La Mer Orientale est une importante route maritime commerciale internationale. L'UE et les pays européens soutiennent la résolution des différends par des moyens pacifiques et sur la base du droit international et de l’UNCLOS, a-t-il conclu./.

CPV/VNA