Le Premier ministre Pham Minh Chinh prononce son discours au CSIS. Photo: VNA

Le Dr John Hamre, président et directeur exécutif du CSIS a estimé que l'arrivée et le discours du Premier ministre Pham Minh Chinh étaient un privilège pour le CSIS. C'est aussi la troisième fois que le centre accueille des dirigeants vietnamiens venus faire des discours.

"Près de trois décennies de normalisation, les relations entre le Vietnam et les États-Unis "portent des fruits" grâce aux efforts des deux parties, avec la sincérité, la confiance et la responsabilité, avec la sympathie, le partage et le respect mutuel pour atteindre l'objectif vers lequel les deux pays, les deux nations et les deux peuples s’orientent. Les deux parties ont surmonté leurs différences et ont atteint des principes fondamentaux pour les relations bilatérales, conformément à la Déclaration sur la vision commune Vietnam- États-Unis adoptée lors de la visite du secrétaire général du Parti Nguyen Phu Trong aux États-Unis en 2015, qui met l'accent sur le respect "des institutions politiques, de l'indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de chacun", a déclaré Pham Minh Chinh dans son discours.

Le Vietnam apprécie le soutien accordé par les États-Unis au cours des dernières années pour un Vietnam puissant et indépendant. Au cours de ces 27 dernières années, il y a quatre présidents américains rendus au Vietnam et laissant une bonne impression dans le cœur des habitants des deux pays.

Dans son discours, le Premier ministre vietnamien a partagé la vision du Vietnam sur le monde ; le rôle de la sincérité, de la confiance et la responsabilité dans le monde instable. Il a souligné qu'en tant que membre actif et responsable de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est et de la communauté internationale, le Vietnam s'efforçait toujours de contribuer au dialogue et à la coopération, était prêt à jouer un rôle actif, conformément à son potentiel et position.

Le Vietnam persiste toujours à la politique étrangère d'indépendance, d'autonomie, de paix, d'amitié, de coopération et de développement, de diversification et de multilatéralisation ; à être un bon ami et un partenaire fiable des pays du monde, un membre responsable de la communauté internationale. Le Vietnam a toujours fait preuve de sincérité, de cohérence et de transparence dans la mise en œuvre de cette ligne.

Le Premier ministre a également affirmé qu'entre indépendance et dépendance, le Vietnam choisit toujours l'indépendance avec l'esprit "Rien n'est plus précieux que l'indépendance et la liberté" du Président Ho Chi Minh ; entre négociation et confrontation, le Vietnam choisit la négociation ; entre dialogue et conflit, le Vietnam choisit le dialogue ; entre paix et guerre, le Vietnam choisit la paix ; entre coopération et compétitivité, le Vietnam choisit la coopération et si le Vietnam choisit la compétitivité, il doit être sain, égal en respectant les droits et intérêts légitimes des parties. Le Vietnam est prêt au dialogue et à la coopération pour gérer les différences et les désaccords et assurer l'harmonisation des intérêts et répondre adéquatement aux préoccupations des partenaires, des pays et de la communauté internationale.

Pour cette raison, à propos de la question de la Mer Orientale, le Vietnam a toujours préconisé maintenir la paix et la stabilité, assurer la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol ; protéger les droits et intérêts légitimes ; régler les différends par des moyens pacifiques, par le dialogue, sur la base du respect du droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 ; mettre en œuvre efficacement et pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), en s'efforçant d'élaborer un Code de conduite en Mer Orientale (COC) substantiel et efficace, conformément au droit international.

Le Vietnam est toujours actif et responsable dans la promotion de son rôle de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies (mandat 2008-2009 et 2020-2021). Le Vietnam a directement participé et fourni du personnel à la mission de maintien de la paix des Nations Unies depuis juin 2014. Le Vietnam a accueilli le 2e sommet États-Unis - République populaire démocratique de Corée. Pour la question ukrainienne, le Vietnam soutient et est prêt à participer aux efforts et aux initiatives de la communauté internationale pour créer des conditions favorables pour que les parties concernées dialoguent et trouvent des solutions à long terme et durables. Le Vietnam a fourni une aide humanitaire de 500.000 de dollars à l'Ukraine. Pendant la pandémie de COVID-19, malgré de nombreuses difficultés, le Vietnam a fait don de masques et de fournitures médicales à 51 pays, dont les États-Unis. Le pays a  apporté ses contributions financières au programme COVAX. Le Vietnam a fait preuve d'une grande responsabilité et de détermination dans ses efforts pour répondre au changement climatique et remplir ses engagements dans le cadre de l'Accord de Paris et de la COP26 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques) au Royaume-Uni pour ramener les émissions nettes à zéro d'ici 2050.

Le Vietnam a fortement encouragé la coopération économique, commerciale et d'investissement avec la plupart des pays du monde. Le Vietnam a négocié et signé 15 accords de libre-échange, ouvrant un grand marché de libre-échange avec plus de 60 pays et partenaires.

Avec les États-Unis, le Vietnam souhaite toujours renforcer la coopération sur la base de la sincérité, consolider la confiance et la responsabilité des deux parties, au profit des intérêts communs des deux peuples.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a suggéré qu'il était nécessaire de poursuivre la sincérité, la confiance, le respect pour surmonter les conséquences de la guerre, pour panser les blessures des deux peuples et cultiver des relations de coopération entre les deux nations, conformément à leur potentiel et pour répondent aux aspirations et aux intérêts des deux peuples.

Les deux pays ont de nouvelles opportunités pour développer le partenariat intégral de manière stable, durable, substantiel et efficace, notamment en matière d'économie, de commerce, d'investissement, de science et de technologie, de transformation numérique, de formation de ressources humaines de qualité, de lutte contre le changement climatique... et dans la résolution de problèmes internationaux et régionaux.

Selon le Premier ministre, les deux parties doivent se tourner vers les domaines de coopération comme la croissance verte, l'innovation technologique, la transformation numérique et la diversification de la chaîne d'approvisionnement.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a exprimé sa conviction que la sincérité, la confiance et la responsabilité seront également des facteurs clés pour guider, promouvoir et amener le partenariat intégral entre le Vietnam et les États-Unis à une nouvelle hauteur, plus pratique et efficace, dans le futur.

A cette occasion, les spécialistes du CSIS ont posé de nombreuses questions concernant les relations entre le Vietnam et les États-Unis, la mise en œuvre des engagements de la COP 26, l'initiative Indo-Pacifique... /.


CPV/VNA