Le Premier ministre Pham Minh Chinh lors de son entretien téléphonique avec l’envoyé spécial du président américain pour le climat John Kerry, le 8 octobre. Photo : VNA

 

Les deux parties ont unanimement estimé que les relations entre le Vietnam et les États-Unis n’ont cessé de croître au cours des 25 dernières années, au cours desquelles les relations économiques et commerciales et la coopération bilatérales au développement durable sont un centre de gravité, et la coordination dans les énergies propres et renouvelables est un point brillant et une nouvelle force motrice.

La coopération bilatérale dans les domaines de la sécurité maritime, de l’éducation et de la formation, du changement climatique et de la science et de la technologie ne cessait de se renforcer.

A cette occasion, le chef du gouvernement vietnamien a remercié le gouvernement et le peuple américains d’avoir offert des vaccins et du matériel médical au Vietnam pour lutter contre le Covid-19.
Il a salué l’administration du président américain Joe Biden pour la promotion des efforts communs mondiaux contre la crise climatique.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a affirmé l’engagement du Vietnam à faire face au changement climatique, notamment en passant à une économie à faible émission de carbone, en réduisant la dépendance à l’énergie alimentée au charbon et en augmentant le taux d’énergies renouvelables.

Il a également suggéré que les États-Unis continuent d’accroître leur soutien au Vietnam pour faire face aux conséquences de la guerre, en particulier la désintoxication de la dioxine, contribuant ainsi à l’assainissement de l’environnement et au développement durable du pays.

L’envoyé spécial du président américain pour le climat John Kerry a affirmé que les États-Unis attachent de l’importance à leur partenariat intégral avec le Vietnam et souhaitent un Vietnam fort, indépendant et prospère.

Appréciant les efforts du Vietnam en réponse au changement climatique, il a affirmé son désir de voir le pays promouvoir davantage son rôle dans la réponse à la crise climatique mondiale.

Estimant que le Vietnam détient de grands avantages et un grand potentiel dans le développement des énergies propres et renouvelables, il a déclaré que les Etats-Unis sont prêts à aider le Vietnam à devenir une nation leader dans la région en matière de technologie d’énergie propre et renouvelable via des projets de coopération spécifiques.

Vers la 26e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 26) en novembre à Glasgow, au Royaume-Uni, les deux dirigeants ont convenu que la communauté internationale doit renforcer les activités de coopération internationale.

Ils ont ainsi souligné l’assistance aux pays en développement en matière de financement, de technologie et de capacités dans l’esprit de la conscience et de la détermination communes, du soutien mutuel pour atteindre l’objectif de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 degré Celsius. 

CPV/VNA