Le Premier ministre Suga Yoshihide et son épouse effectuent une visite officielle au Vietnam du 18 au 20 octobre. Photo : AFP

 

C’est le premier voyage à l'étranger de Suga Yoshihide depuis  sa prise de fonction en septembre dernier et aussi la deuxième fois consécutive qu'un nouveau Premier ministre japonais choisit le Vietnam comme destination pour sa première visite.

En 2014, les deux pays ont élevé leurs relations bilatérales, établies en 1973, au niveau d'un partenariat stratégique pour la paix et la prospérité en Asie, et depuis, ces relations n'ont jamais été aussi bonnes.

Les deux pays ont maintenu des échanges fréquents de délégations de haut niveau et de mécanismes de coopération. En particulier, le Japon est l'un des plus grands partenaires économiques du Vietnam et le premier pays du G7 à avoir reconnu le statut d'économie de marché du Vietnam.

Le Japon est également le plus grand donateur d'aide publique au développement (APD) au Vietnam, le deuxième investisseur et le troisième plus grand partenaire dans le secteur du tourisme du Vietnam, tout en se classant au quatrième rang des partenaires commerciaux de Hanoï.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 28,6 milliards de dollars au cours des trois premiers trimestres de l'année; et jusqu'en septembre dernier, le Japon comptait 4.595 projets d'investissements directs étrangers au Vietnam, évalués au total à 59,87 milliards de dollars.

En 2015, les deux pays ont signé la Vision à moyen et long terme sur la coopération agricole bilatérale. La collaboration pour faire face au changement climatique n'a cessé de croître, grâce à la fourniture continue d'APD par Tokyo à des projets au Vietnam.

Les deux pays ont signé de nombreux documents pour faciliter l'étude et le travail des Vietnamiens au Japon. Les deux parties ont également constamment assoupli les conditions d'entrée pour les citoyens d'un pays dans l'autre. En juin dernier, les deux gouvernements ont annoncé qu'ils allaient progressivement réduire les restrictions de voyage entre les deux pays, appliquées pour empêcher la propagation de l'épidémie de COVID-19.

Malgré les effets de la pandémie, les deux pays ont maintenu des échanges à différents niveaux par divers canaux. Leurs hauts dirigeants ont eu de nombreuses conversations téléphoniques.  En outre, le Vietnam a envoyé plus d'un million de masques sanitaires au Japon. Tokyo a offert des fournitures médicales à Hanoï et fourni des subventions aux Vietnamiens installés au Japon et impactés par l'épidémie.

Dans le même temps, Hanoï a soutenu l'entrée dans le pays de près de 600 experts et hommes d'affaires du Japon et rapatrié plus de 5.000 Vietnamiens bloqués dans ce pays.

La visite du Premier ministre japonais contribuera à consolider les relations bilatérales, tout en étant l'occasion de promouvoir l'image d'un Vietnam sûr engagé dans un développement vigoureux et une intégration mondiale.

CPV/VNA