Le Premier ministre Pham Minh Chinh (droite) et l'ambassadeur de Pologne au Vietnam, Wojciech Gerwel. Photo: VNA

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a remercié le gouvernement polonais pour son don de plus de 501.000 doses de vaccin Astra Zeneca COVID-19, sa volonté de transférer 3 millions de doses supplémentaires et son octroi de fournitures médicales d'une valeur de 4 millions de dollars au Vietnam, lors de sa réception le 17 août à Hanoï avec l'ambassadeur de Pologne au Vietnam, Wojciech Gerwel.

Le diplomate polonais a affirmé que le Vietnam était un partenaire prioritaire de la Pologne dans la région et le premier pays hors d'Europe à avoir reçu de la Pologne d’une aide de vaccins et d'équipement médical anti-COVID-19. Elle a applaudit les efforts déployés par le Vietnam dans sa lutte contre le COVID-19 dans le passé, tout en exprimant sa conviction que le pays repoussera la pandémie.

M. Pham Minh Chinh a demandé au Vietnam et à la Pologne de multiplier les rencontres entre leurs dirigeants de haut rang et entre leurs ministères, secteurs et localités.

Les deux parties devraient renforcer la coopération dans l'investissement, la promotion de l'aide publique au développement, la défense, le commerce électronique, les technologies de l'information, l'éducation et la formation et la culture, a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement vietnamien a également demandé à la Pologne de créer des conditions favorables à l'entrée des produits vietnamiens sur son marché.

Il a remercié et proposé que le gouvernement polonais continue d'aider les résidents vietnamiens en Pologne à stabiliser leur vie, en particulier au milieu de la pandémie de COVID-19.

Les deux parties ont discuté des moyens de promouvoir la coopération Vietnam-Pologne lors de forums multilatéraux et régionaux.

Concernant la question de la Mer Orientale, elles ont souligné l'importance d'assurer la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol ainsi que de régler les différends par des mesures pacifiques, conformément au droit international, notamment la Charte de l’ONU et la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982./.

CPV/VNA