Le secrétaire général du PCV et président vietnamien Nguyên Phu Trong, le Premier ministre nguyên Xuân Phuc et la présidente de l'Assemblée nationale Nguyên Thi Kim Ngân assistent à la cérémonie d'ouverture du 37e Sommet de l'ASEAN. Photo: VNA

 

Avec un taux de croissance de 2,91% en 2020, les institutions financières internationales classent le Vietnam comme l'un des 10 pays au monde ayant le taux de croissance du PIB le plus élevé.

Selon The Economist, le Vietnam fait partie des 16 économies émergentes les plus prospères au monde, avec de nombreuses perspectives en matière de réduction de l'écart avec les pays développés au milieu de l'épidémie de Covid-19.

Le professeur Vladimir Mazyrin du Centre d’études sur le Vietnam et l’ASEAN de l’Institut d’Extrême-Orient relevant de l’Académie des sciences de Russie a estimé qu’il s’agissait d'un "succès économique extraordinaire" dans le contexte d'une récession et d'une crise générales. Cela aidera certainement le Vietnam à se hisser à une position plus élevée dans tous les classements mondiaux dans les temps à venir.

Selon Manila Times des Philippines, le Vietnam semble être le seul point positif économique en Asie grâce à un très bon équilibre entre la santé publique et la croissance économique dès l’apparition du Covid-19.

Le journal singapourien Business Times et l'agence de presse britannique Reuters ont noté que des mesures strictes de quarantaine étaient propices à la maîtrise rapide des épidémies de COVID-19 au Vietnam, aidant ainsi les activités économiques locales à se rétablir plus rapidement que celles d'autres pays asiatiques.

De son côté, la ministre indonésienne des Finances Sri Mulyani Indrawati, a souligné que le Vietnam était l'un des deux pays au monde à avoir maintenu une croissance économique positive pendant la pandémie de Covid-19. Elle a déclaré que le succès de la lutte contre le coronavirus avait aidé le Vietnam à maintenir sa dynamique de croissance en 2020. 

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit que les activités économiques du Vietnam se redresseront fortement en 2021, induisant une macro-stabilité dans tous les aspects. Le FMI a affirmé que l'économie vietnamienne était suffisamment diversifiée pour résister au déclin économique causé par le Covid- et atteindre une croissance positive.

Le journal britannique Financial Times estime que le Vietnam est en train de devenir un point prometteur de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Photo: VNA

 

Quant à lui, le journal britannique Financial Times estime que le Vietnam est en train de devenir un point prometteur de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Selon ce journal, les groupes multinationaux construisent enfin des installations de production au Vietnam car ce dernier a affirmé sa forte position avec des produits répondant aux normes mondiales et un réseau en expansion d'accords de libre-échange (ALE), dont l'accord de libre-échange Vietnam - UE (EVFTA) et l'accord de libre-échange Vietnam - Royaume-Uni (UKVFTA).

Le Vietnam a également enregistré des empreintes spéciales dans son année de présidence de l’ASEAN, de l’AIPA et à son poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le secrétaire général de l’ASEAN, Dato Lim Jock Hoi, a salué le rôle exemplaire du Vietnam en tant que président de l’ASEAN au cours d’une année pleine de défis. Le Vietnam a fait preuve d'un leadership fort pour maintenir la région cohésive et réactive à ces défis, plaçant l'ASEAN au centre de l’intérêt des habitants de la région à la pointe du travail.

En évaluant la présidence tournante de l’ASEAN du Vietnam, Sputnik a souligné que le point d’orgue de l’année de l’ASEAN 2020 était l’organisation des conférences en ligne. Toutes les conférences ont eu lieu en ligne, sauf le sommet des ministres de la Défense de l’ASEAN qui s’est tenu en février 2020 à Hanoi.

Le Vietnam a été très réactif dans l’organisation des conférences prévues, pendant son année de présidence de l’ASEAN, sous la forme de visioconférence. Cela a été chaleureusement salué par tous les pays membres de l’ASEAN ainsi que par les partenaires du bloc. Le Vietnam a prouvé que la pandémie de Covid-19 ne pouvait pas briser la cohésion du bloc régional.

En tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, le Vietnam avait lancé de nombreuses initiatives concernant des domaines peu abordés tels que l’activité humanitaire, les missions de maintien de la paix, la lutte contre les changements climatiques, et la prévention de la cybercriminalité.

En particulier, il a proposé à l’Assemblée générale des Nations Unies d’approuver une résolution faisant du 27 décembre la Journée internationale de la préparation aux épidémies.
Le Vietnam pourrait être considéré comme un modèle en 2020, et les défis auxquels le pays a été confronté et qu'il a surmontés ont illustré la force de son peuple et la clairvoyance de ses dirigeants, a ajouté Sputnik.

CPV/VNA